Matrice de propagande censurant un homme aveuglé par les mensonges et fake news

Pandémie de fake news et mensonges

Mentir, la pathologie du 21ème siècle ?

De tout temps, le mensonge a été utilisé, consciemment ou non, pour se protéger et/ou imposer ses idées et son pouvoir. Les puissants, quelle que soit l’époque, ont toujours manipulé les foules et ce d’autant plus facilement qu’elles étaient relativement ignorantes.

Mais au 21ème siècle, ceux qui se laissent le plus facilement dupés sont tout autant « instruits » que ceux qui les dupent. Pourquoi une telle crédulité face aux mensonges toujours plus grotesques ?

La violence trouve son seul refuge dans le mensonge, et le mensonge son seul soutien dans la violence. Tout homme qui a choisi la violence comme moyen doit inexorablement choisir le mensonge comme règle.
– Alexandre Issaïevitch Soljenitsyne, écrivain et dissident russe, 1918 – 2008[1]

 

La théologie de la peur

Le mécanisme naturel de la peur court-circuite la pensée consciente, la réflexion pour favoriser les réactions de fuite ou de lutte – voir l’article la peur et le stress rendent débile.

Patrice Gibertie cite le livre de l’historien Jean Delumeau : « La peur en occident »[2].  Il explique comment la théologie de la peur s’est introduite au XV et XVI siècle – l’attente de Dieu, la présence de Satan et de ses agents le juif, la femme, la sorcellerie

Les fake news officielles

Les affaires du nuage de Technernobyl, du sang contaminé, du médiator, de l’addiction aux opioïdes antidouleur, du tabac – pour ne citer que les plus connues, témoignent des pratiques mensongères et de désinformation dans le domaine de la santé – Voir l’article sur la crédibilité de la médecine officielle.

« On nous ment en permanence […]. En santé publique, on a érigé le mensonge en règle depuis des années. Il n’y a pas une crise sur laquelle on ne nous a pas menti !
– Me Fabrice Di Vizio, avocat spécialiste de la santé [3]

 

Surinformer pour désinformer

A notre époque digitale, le relais médiatique atteint un pouvoir sans précédent pour saturer et diffuser les messages du pouvoir financier, industriel et politique. La répétition en boucle d’une même information anxiogène induit le stress et la peur, voire même la panique.

La fausse information devient dès lors exclusive dans les esprits. La censure pratiquée pour museler les voix dissidentes renforce cette exclusivité. L’information incomplète, partiellement vraie ou fausse, est, en l’absence d’arguments et preuves scientifiques, une opinion, rien de plus. Lorsqu’on tente d’en faire une vérité, cette opinion devient mensonge. Le mensonge devient ensuite une croyance et vaut une vérité pour les esprits crédules et peu critiques.

Ainsi fonctionne la fabrique de l’ignorance. L’anthropologue de la santé, Jean-Dominique Michel souligne le viol de l’esprit qui conduit à cette psychose de masse.

Un mensonge qui est une demi-vérité est toujours le plus noir des mensonges
– Alfred Tennyson, poète britannique, 1809 – 1892

 

Détruire l’esprit critique

Pour faciliter l’instinct grégaire, le comportement mouton et même collabo, le mensonge, la peur, le scientisme, la coercition, la corruption et la répression sont devenues les armes d’un pouvoir en pleine dérive totalitaire.

Jean-Dominique Michel revient sur cette psychopathologie de masse[4]. Nous sommes dans un moment de transition, proche de l’effondrement. Les élites au pouvoir sont en perdition et connaissent des moments de folie. Il rappelle la définition de la doxa en sociologie et philosophie :

Pour une civilisation donnée, la doxa désigne l’ensemble des opinions communes à ses membres, considérées comme évidentes, qui s’imposent sans discussion et sans avoir besoin d’être étayées par des arguments.

 

La fabrique du consentement

Et si tous ces mensonges et fake news officiels n’avaient pour seul objectif que celui d’asservir ? Dans les domaines de la santé, de la pseudo-écologie, du climat ou de la sécurité routière, les méthodes sont les mêmes :

  • Créer et exagérer un problème leurre, virtuel ou très partiel, pour disculper les vrais responsables et asservir le citoyen par des contraintes et des taxes visant à le priver progressivement de son autonomie ;
  • Culpabiliser pour vendre les contraintes et les taxes associées – le CO2 humain est responsable des dérèglements climatiques[5] ;
  • Déresponsabiliser pour vendre une solution technologique, la nature est « méchante » (!? Lol) et seule la technologie peut nous sauver – le virus intelligent (!?) est le seul responsable de votre maladie. Vous ne pouvez rien y faire.
  • Introduire une tolérance zéro dont se dispensent les politiques pour justifier répression, taxations et amendes[6] ;
  • Asservir les populations par un contrôle h24[7]radars, puçage, carnet de santé numérique[8], caméra de surveillance, contrôle des transactions digitales, surveillance digitale des réseaux sociaux, transhumanisme – et imposer des décisions politiques[9] ;
  • Détruire l’autonomie du citoyen et donc sa liberté par la destruction de l’économie, le transfert de son épargne vers l’industrie et la dépendance au système – revenu universel, tests peu fiables mais payants, thérapie couteuse et inefficiente, etc.

 

Nous savons qu’ils mentent, ils savent aussi qu’ils mentent, ils savent que nous savons qu’ils mentent, nous savons aussi qu’ils savent que nous savons qu’ils mentent et pourtant ils persistent à mentir.
– Alexandre Issaïevitch Soljenitsyne, écrivain et dissident russe, 1918 – 2008

 

Un éveil en cours

Combien de temps encore les mensonges et fake news officiels pourront-elles continuer de leurrer une partie de la population ? Selon Jean-Dominique Michel[10], 25% des citoyens ne sont pas dupes. Et parce qu’ils sont « réveillés », se voient qualifiés de complotistes. 30% d’irréductibles idéologues soutiennent la propagande et les fake news officielles. Ces gens, pourtant instruits pour la plupart, ne peuvent remettre en cause leurs croyances, leurs décisions de suivre aveuglément et d’avoir même commis des erreurs. La remise en cause exige confiance en soi et honnêteté. Des qualités qui font tant défaut dans une société déshumanisée.

Et puis, il reste les 40 à 50% de suiveurs attentistes qui se doutent des manigances. Qui gardent cependant leur distance. Cette prudence peut-elle basculer vers un éveil de conscience et conduire à la délivrance ?

Quoi qu’il en soit, je formule une infinie gratitude à tous ces acteurs du pour, du contre, des mensonges et fakes news, des éclaircissements et vérités relatives qui m’éclairent. Ce chemin, souvent tortueux, m’enseigne le détachement pour trouver la liberté intérieure.

Tu ne sais pas à quel point tu es fort, jusqu’au jour ou être fort reste la seule option.
– Bob Marley,1945 – 1981  

Le pouvoir médiatique est stratégique

Le Dr Idriss Aberkane au Défi de la vérité revient sur le rôle stratégique des médias asservis au pouvoir des oligarques qui soutiennent le pouvoir politique.

On nous a conditionné à avoir peur des « sorcières », mais jamais de ceux qui les brûlaient vives.

Les mensonges de la propagande

La maladie Covid est grave : FAUX

Son taux de létalité est très faible, de l’ordre du pour-cent, ce malgré les interdictions de prescription et de prise en charge rapide des patients[11].

Il n’existe pas de traitement : FAUX

Avec 80% des patients qui guérissent spontanément en quelques jours[12], plus de 90% de porteurs asymptomatiques, la réussite prouvée de l’utilisation de lHCQ ou de l’ivermectine, entre autres, rend cette affirmation particulièrement délirante et mensongère.

Les « vaccins » protègent des formes graves à X % : FAUX

Aucune preuve scientifique ne prouve cette affirmation des industriels. La maladie n’étant à risque que chez les séniors affaiblis et les malades chroniques, les résultats constatés partout dans le monde prouvent que des doubles injectés sont décédés de la maladie ou sont hospitalisés, ce dans des proportions importantes.[13]

Les thérapies dites vaccinales sont sans danger : FAUX

Des milliers de décès et des millions de cas invalidants sont déclarés de par le monde.[14]

L’immunité chimique vaccinale est supérieure à l’immunité naturelle : FAUX

Ce dogme issu de croyance du 19ème siècle ne persisterait-il que sous l’influence d’une industrie qui tire profit de la crédulité des populations à croire que la nature ne peut se suffire à elle-même ? [15]

Les mesures liberticides ont permis d’enrayer l’épidémie : FAUX

Aucune étude scientifique ne prouve que les mesures liberticides – confinement, masque, couvre-feu, fermeture des lieux publics – ont une un impact positif. Au contraire, de vraies études scientifiques prouvent leur inefficacité. Les mesures liberticides affaiblissent le système immunitaire. Les résultats de certains pays comme la Suède démontrent que ces affirmations tiennent du dogme et non de la loi scientifique.

Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques.
– Jean Jaurès, Discours à la jeunesse, 30 juillet 1903

Psychose de masse

Quand une population devient malade mentale

Le meurtre de l’esprit par l’épidémie psychique. L’académie des idées.

Relativiser la Crise Covid

Les « chances » de mourir du Covid sont à peu près les mêmes que celles d’être frappé par la foudre…
en population générale

Les chiffres ne mentent pas.

Pendant le pic le plus fort depuis le début de la crise, soit du 23 mars 2020 au 29 mars 2020, l’incidence hebdomadaire pour 100 000 habitants a été de 140 malades Covid, à comparer au même indice de 600 malades pour une grippe.
– Dr Laurent Toubiana, épidémiologiste, [23]

Les taux de survie au Covid

  • 0 – 14 ans : 99.9998 %
  • 14 – 45 ans : 99.9931%
  • 46 – 64 ans : 99.9294 %
  • 65 – 85 ans : 99.6297 %
  • + 85 ans : 98.2499 %

En 2020 en France, seulement 2% des hospitalisations étaient liées au Covid.

Du 1er mars 2020 au 29 mars 2021 en France, 14 471 décès dus au seul Covid (sans comorbidité) dont 82% de plus de 75 ans. Page 43 du rapport Santé Publique France

Moyenne de décès par jour[16]

  • 977 présumés Covid en moy. sur 7 jours au pic majeur de l’épidémie[17]
  • 460 du cancer
  • 420 de maladie cardiovasculaire
  • 238 présumés Covid en moy. sur 1 an[18]
  • 137 suite aux erreurs médicales[19]
  • 110 de maladie liée à l’appareil respiratoire
  • 50 dus aux seuls médicaments[20]
  • 37 officiels Covid sans comorbidité en moy. sur 1 an dont :
    • 82% de plus de 75 ans
    • 94% de plus de 65 ans
  • 27 suicides
  • 8 présumés Covid pendant la période d’urgence sanitaire du 1er au 6 aout 2020

La science appliquée unilatéralement à la médecine est aveugle à la réalité du sujet.
– Dr Jean Stevens, médecin chercheur retraité

Les 10 stratégies de manipulation à travers les médias

Par Naom Chomsky[21]

1-La stratégie de distraction pour détourner l’attention, empêcher le public de s’intéresser à l’essentiel, dont la connaissance qui libère de la peur.

2-Créer des problèmes puis apporter des solutions, notamment liberticides qui deviennent dès lors acceptables car elles sont présentées comme la seule solution pour résoudre le problème.

3-La stratégie de la progression, avec une distillation au compte-gouttes, pendant des années de ces mesures liberticides. Comme la grenouille dans l’eau que l’on monte progressivement à température, provoquant son engourdissement qui lui interdira tout échappée lorsque l’eau deviendra trop chaude, elle sera cuite.

4-La stratégie de différer l’application d’une mesure impopulaire, laissant ainsi au public le temps d’accepter la résignation tout en espérant des lendemains meilleurs.

5-S’adresser au public comme aux enfants, l’infantilisme et la déresponsabilisation pour annihiler tout esprit critique.

6-Utiliser l’aspect émotionnel bien plus que la réflexion, pour provoquer un court-circuit sur une analyse rationnelle et le sens critique de l’individu. Cette ouverture sur l’inconscient permet d’injecter des idées, des désirs, des peurs et des craintes, des compulsions ou des comportements.

7-Maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité, pour le rendre incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage.

8-Stimuler le public à être complaisant avec la médiocrité, c’est tendance d’être stupide, vulgaire et ignorant…

9-Renforcer l’auto-culpabilité, pour que l’individu n’accuse pas le système mais s’autodévalorise, se blâme, créant un état dépressif, lui-même inhibant l’action et donc la révolte !

10-Connaître les individus mieux qu’eux-mêmes ne se connaissent. Ces 50 dernières années, les progrès rapides de la science ont engendré un fossé croissant entre les connaissances du public et celles utilisées par les élites dominantes. Dans la plupart des cas, le système exerce alors un contrôle plus élevé et un grand pouvoir sur les individus, plus que ce qu’il exerce sur lui-même[22].

Vous ne réalisez pas à quel point il est difficile d’exposer la vérité dans un monde rempli de gens qui ne sont pas conscients de vivre dans le mensonge.
– Edward Snowden

Références & Ressources

[1] Alexandre Issaïevitch Soljenitsyne, « Révolution et mensonges », ed. Fayard
https://www.fayard.fr/litterature-etrangere/revolution-et-mensonge-9782213711683

[2] Jean Delumeau, « La peur en Occident: XIV-XVIIIe siècle », ed. Fayard

Fayard » A la recherche de la peur « , l’historien Jean Delumeau a réussi une peinture sans précédent de l’Occident du XIVe au XVIIIe siècle, tout à la fois histoire des mentalités, histoire de la vie quotidienne. L’auteur dépeint:
I.  » Les peurs du plus grand nombre  » (peur de la mer, peur des ténèbres, peur de la peste, etc.)
II.  » La culture dirigeante et la peur  » (l’attente de Dieu, la présence de Satan et de ses agents le juif, la femme, la sorcellerie…).

[3] Les mensonges dans le domaine de la santé, https://www.tvlibertes.com/le-samedi-politique-pass-sanitaire-vaccins-3eme-dose-fabrice-di-vizio-dit-tout

[4] A partir de la minute 50, https://crowdbunker.com/v/W4fG86bE

[5] A propos de l’hystérie sur le CO2 et la voiture électrique, Carlos Tavarès, PDG de Stellantis

[6] Alors que les soins médicaux tuent 10 fois plus que les accidents de la route, la tolérance zéro en matière de sécurité routière serait-elle une nouvelle manne financière pour l’Europe ?

[7] Illustration, le contrôle de la population

https://odysee.com/$/embed/Souvenez-vous-Bill-Gates-et-le-contr%C3%B4le-de-la-population-2/f30c603852c7b5dc5c76a16d1fa4d917691c2065

[8]

[9]

[10] A 1h28. https://crowdbunker.com/v/W4fG86bE,
[11]

[12] « Dans 80% des cas, au bout de quelques jours il n’y a plus de virus et on guérit spontanément » Pr Karine Lacombe, le 23 mars 2020 sur France 2. En mode humour, la vidéo du Juste Milieu  https://youtu.be/f4CwWFqmkog

[13]

[14]

[15] Malgré l’évidence, un article sur l’immunité naturelle vs l’immunité vaccinale https://www.aimsib.org/2021/10/03/covid-19-immunite-naturelle-versus-immunite-vaccinale/

Les contrats de l’Union Européenne avec les industriels de la pharmacie sont opaques, caviardés, sans transparence et sans aucune responsabilité. Pourquoi ? Deux eurodéputées dénoncent, entre autres, la remise de prix du meilleur business man au pdg de Pfizer https://odysee.com/@didchay:f/Parlement-europeeen–quotLa-moitiee-des-contrats-avec-Pfizer-sont-caviardeesquot:b

[16] Des chiffres de mortalité qui témoignent de la disproportion des mesures et d’une peur totalement déraisonnable

[17] Présumé Covid signifie que le chiffre est sujet à controverse. Il est en effet comptabilisé sans distinction :

  • Le patient décédé avec le Covid (en phase terminale de cancer par exemple, le taux de comorbidité partout dans le monde dépasse les 90%) du patient décédé réellement du Covid (très faible pourcentage),
  • Les séniors qui n’ont pas été testés ou dont le doute subsiste du fait de la très faible fiabilité des tests PCR,
  • Les fausses déclarations volontaires ou non,
  • Le refus de prise en charge rapide des patients,
  • L’interdiction de prescrire certains médicaments,
  • L’encadrement politique des pratiques médicales sur la base de décisions opaques prises dans le secret du conseil de défense et prfois sur recommandations de l’OMS financée à 80% par les industriels de la pharmacie.

[18] Moyenne annuelle comptabilisée du 2/03/2020 au 01/03/2021 sur la base des décès hôpitaux et ehpad. Données datagouv.fr

[19] En France, environ 50 000 morts par an liés aux erreurs médicales https://www.association-sante-naturelle.info/revelations-50-000-francais-meurent-chaque-annee-dune-banale-erreur-medicale/

D’après les données de l’OMS, 1 patient sur 300 meurt d’un accident médical, http://www.leparisien.fr/societe/erreurs-medicales-il-faut-faire-tomber-l-omerta-23-11-2017-7409418.php

[20] Le chiffre qui est avancé en général est entre 15 à 20 mille morts par an liés aux médicaments en France.
Pr Bernard Bégaud, in « La France malade du médicament », éditions de L’observatoire. Le gaspillage dans le domaine pharmaceutique se chiffre à plus de dix milliards d’euros par an. L’usage injustifié ou non conforme des médicaments est également à l’origine de la moitié des effets indésirables survenant en France, souvent fatals.

Médicaments sous influence : https://youtu.be/BFUlfr2lRuQ

Selon le “Rapport sur la surveillance et la promotion du bon usage du médicament en France”, entre 10 000 et 30 000 décès en France des suites des médicaments, https://www.vie-publique.fr/rapport/33483-rapport-sur-la-surveillance-et-la-promotion-du-bon-usage-du-medicament-e
[21]

  • Edward Herman & Noam Chomsky, in « Fabriquer un consentement : La gestion politique des médias de masse », ed. InvestigAction
  • Noam Chomsky  & Robert-W McChesney, in « Propagande, médias et démocratie », ed. Ecosociété

[22] Ingénierie sociale, quand un gouvernement fait la guerre à son peuple. Dr Philippe Bobola, physicien, psychanalyste, anthropologue https://youtu.be/Kf7oyak3-6Q .

Déni de réalité et mensonges pour entretenir la psychose paranoïaque, les non-vaccinés sont devenus les ennemis de la nation en remplacement du virus, Dr Ariane Bilheran, normalienne, philosophe, psychologue clinicienne, docteur en psychopathologie, spécialisée dans l’étude de la manipulation, de la paranoïa, de la perversion, du harcèlement et du totalitarisme https://odysee.com/@Agedor:e/Ariane-Bilheran-%C2%AB-La-crise-sanitaire-est-un-pr%C3%A9texte-pour-exercer-une-domination-sur-l%E2%80%99humanit%C3%A9-%C2%BB:3

Les mensonges des médias qui couvrent les agissements d’une multinationale multirécidiviste, dénigrent et calomnient en abusant de fake news ceux qui guérissent la maladie et ce faisant s’opposent à la doxa officiele https://youtu.be/wNYRatFQL4k

Le grand réveil quantique avec Philippe Bobola, https://youtu.be/k8GEArWU8H4

[23] Dr Laurent Toubiana, épidémiologiste, http://recherche.irsan.fr/fr/documentation/index/voir/159-Analyse-17-novembre-2021-:-la-cinqui%C3%A8me-vague-un-feuilleton-qui-a-trop-dur%C3%A9