Médecin crédibilité et légitimité

Médecine officielle : quelle crédibilité au 21ème siècle ?

La crise sanitaire qui marque cette année 2020 est sans conteste une excellente opportunité pour remettre en cause certaines croyances médicales, certaines sciences et assurément certaines administrations et autres autorités dont la légitimité s’avère douteuse.

Avis contraires, revirements de posture, mesures hautement critiquables car contreproductives et déshumanisantes, les experts dit « scientifiques » et les autorités médicales ont prouvé leur ignorance et leur incapacité à prendre la mesure d’une simple épidémie moins mortelle que certaines grippes [1].

Pourquoi de telles errances ? Pourquoi une telle infirmité à se remettre en cause ? Une telle incapacité au 21ème siècle pour une médecine officielle qui se targue pourtant d’un monopole d’un certain savoir et de la pratique médicale ?

La médecine est-elle une science ?

La médecine n’est pas une science fondamentale qui s’appuie sur des règles intangibles : 2+2 ne font pas systématiquement 4 dans le monde du vivant. 5 médecins en réanimation peuvent établir sur le même patient, 2 diagnostics différents et 3 prescriptions !

La médecine et la pharmacie occultent les principaux paramètres du vivant que sont l’information et l’énergie. En restant bloquées sur les seules lois de physique classique et en dédaignant certaines sciences fondamentales comme la physique quantique et l’électromagnétisme – qui seules peuvent expliquer la vie cellulaire elles se privent des principaux paramètres pour résoudre l’équation santé-maladie-guérison.

Le Pr Marc Henry et le Dr Miguel Barthéléry, entre autres, affirment que la médecine n’est pas une science [2], même si elle utilise des termes et des outils scientifiques. Ce dernier rappelle même que ce sont les qualités d’observation qui font en premier lieu un bon scientifique [3].

Grâce à leurs exceptionnels résultats, les méthodes Wim Hoff d’hyperventilation ont été étudiées scientifiquement très récemment. Ces études du 21ème siècle ont permis de comprendre comment cette hyperventilation permet des guérisons par élimination des acides, ce sans aucun médicament.

Le Pr Didier Raoult confirme que « dans ce domaine de la microbiologie, 40 à 50% du monde du vivant nous étaient totalement inconnus au 20ème siècle. » [3b]

On ne peut pas laisser continuer une pseudo-science qui dirige les pays.
– Dr Astrid Stuckelberger, à propos des fraudes scientifiques [3c]

Une vision et une compréhension très limitées

Dans ses nombreuses conférences, le Pr Marc Henry relève  que l’eau, principal constituant du corps humain – 99 % en nombre de molécules et 70% en masse atomique, n’est pas considérée par les chimistes, la plupart des biologistes et bien évidemment par les médecins [4].

Pourtant, l’eau est le support de l’électromagnétisme et du codage de l’information dans le corps.

Pour le Pr Marc Henry : « vivre c’est manipuler et transmettre de l’information ».

Le Dr Bruce Lipton, un des pères de l’épigénétique, écrit [5]: « En dépit de ces recherches innovantes dans le domaine de la biophysique quantique et en partie grâce aux immenses ressources de l’industrie pharmaceutique, une industrie qui a bâti son empire sur la vente de signaux chimiques et qui rejette les médecines énergétiques non médicamenteuses, le monde de la médecine traditionnel ignore encore, pour l’essentiel, le rôle de l’énergie dans la formation de l’expression biologique. »

Une idée très partielle de la santé

La médecine a donc une connaissance extrêmement limitée de tous les mécanismes tant chimiques, qu’énergétiques et informationnels du corps-esprit. La notion même de santé se résume pour la plupart des médecins à l’absence de symptômes physiologiques.

Or la santé est avant tout un état d’Etre plus ou moins permanent dont la nature profonde est la joie, la vitalité, la sérénité, l’accueil, la compassion, la douceur, le partage, la clairvoyance, l’honnêteté. Aucune de ces qualités n’est présente dans la propagande Covid, ni-même au sein d’autorités qui semblent vouloir avant tout soumettre.

L’avidité, la cupidité, l’égocentrisme, l’égoïsme, l’agressivité, la colère, la volonté de domination mais aussi la peur, l’angoisse, les idées fixes, l’aveuglement intellectuel, l’indolence, l’apathie, la tristesse sont donc des symptômes de « mal a dit »

Ce mal trouve bien évidemment ses racines dans l’ignorance et le conditionnement éducatif qui peut conduire tout un chacun à cet esclavage à la vie moderne consumériste.

Irène Grosjean et le Dr Miguel Barthéléry expliquent néanmoins que l’alimentation est la voie royale pour soit s’emprisonner en s’empoisonnant, soit se libérer et retrouver un état de santé global ou chaque instant devient un hymne à la vie.

Tous deux expliquent que l’empoisonnement de la lymphele liquide propice ou non au fonctionnement cellulairedéfinit directement notre personnalité :
– les acides des protéines animales conduisent à l’agressivité, la volonté de domination, etc.
– les colles des féculents cuits conduisent à la peur, à l’apathie et à la soumission.

Cet empoisonnement est consécutif d’une digestion incomplète de nourriture inadaptée au système digestif de l’humain. Les félins carnivores ne sont-ils pas plus agressifs que les gazelles herbivores plus pacifiques ?

Une idée fausse de la maladie

Pour la médecine officielle, une maladie est identifiée à des symptômes qui sont pris comme des conséquences de défaillances du corps-esprit.

Cette médecine dite symptomatique s’empresse donc de s’attaquer aux symptômes.

Et si le symptôme n’était que le voyant orange ou rouge au tableau de bord de la voiture qui demande une révision, par exemple pour une vidange et un changement de filtres ? Doit-on supprimer ce voyant ou faire la révision qui s’impose pour décrasser le moteur ?

Avec le corps-esprit, le processus est exactement le même. Les pollutions alimentaires, médicamenteuses, mentales ou électromagnétiques encrassent ce corps-esprit, qui, par nature tend à un équilibre vital optimum. Ainsi, la maladie sera dans un premier temps une crise d’élimination d’un corps-esprit trop pollué et les symptômes – fièvre, diarrhée, bronchite, acné, cystite, etc.  – les moyens d’évacuation, d’élimination, de désengorgement des filtres et émonctoires – intestins (selles), reins (urine), poumons (expire), pea (transpiration)…

Irène Grosjean et le Dr Miguel Barthéléry insistent sur les différents stades croissants de la maladie :

  1. Fonctionnelle – crise d’élimination,
  2. Lésionnelle – les organes sont trop empoisonnés,
  3. Dégénérative – cancerSclérose En Plaques..
  4. Génétique ou héréditaire – l’empoisonnement est hérité des ascendants

Une phase d’élimination est bloquée par une phase d’assimilation, d’où l’importance du jeûne dans la guérison. [5b] Cette simple notion n’est pas intégrée par la plupart des médecins.

Les processus de la « maladie » sont donc multifactoriels puisqu’ils dépendent de la vitalité de tout un chacun à éliminer les poisons. Ces poisons vont s’accumuler au fil du temps et si des mesures ne sont pas régulièrement prises – alimentation vivante, purges, jeûnes, sauna, hammam, massages, etc. – le corps-esprit devient plus fragile avec le temps…

La médecine française est tombée dans le caniveau
– Pr Christian Perrone, à propos de la crise Covid et des conflits d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique

Croyances, dogmes et fraudes scientifiques

Aussi lorsque la médecine symptomatique ne peut isoler une cause précise, elle avance deux « excuses » favorites, le psychosomatique et la génétique.

Si le psychosomatique n’est pas à écarter il ne peut cependant tout expliquer. Longtemps considérée comme une maladie psychiatrique, la fibromyalgie est aujourd’hui reconnue comme une maladie physiologique… Mais la médecine officielle ne sait cependant pas la traiter correctement.

Quant à la génétique, la science de l’épigénétique a prouvé que les gènes ne sont qu’un « moyen de construction » qui peut s’activer de 30 000 façons différentes et n’est donc pas le déterminant principal du devenir de la cellule.[6]

Le dogme du microbismela cause des maladies infectieuses est un agent pathogène extérieur, virus ou bactérie – est largement admis aujourd’hui. Pourtant Louis Pasteur et Robert Koch ont défini au 19ème siècle cette théorie sans jamais la démontrer scientifiquement. Louis Pasteur a élaboré ses raisonnements sur sa croyance que le corps humain était stérile. Ce postulat de départ est avéré faux. [7]

Les liquides représentent plus des deux tiers d’un corps. Le sang seulement 5 litres contre 35 litres pour la lymphe interstitielle et 5 à 8 litres pour la lymphe circulante [8].  Les cellules baignent dans la lymphe interstitielle. Les déchets des cellules y sont rejetés et doivent être ensuite éliminés via la lymphe circulante. La médecine officielle ignore ce rôle essentiel d’éboueur dans ces analyses et remèdes.

N’ayant pas intégré que les pollutions alimentaires et médicamenteuses sont les premières à paralyser le corps-esprit dans ses fonctions de régulation et d’équilibre par la vitalité et l’élimination, la médecine conventionnelle s’inscrit dans un contexte où elle ne peut agir sur les causes premières.

Reproductibilité des études scientifiques

Dans le domaine du vivant, les paramètres sont tellement nombreux et pour la majorité d’entre eux encore inconnus des pharmaciens et des médecins, qu’il est délicat de garantir la reproductibilité des études.

En 2005, le Pr John Ioannidis, écrit un 1er article académique  « Pourquoi la plupart des résultats de recherche scientifique publiés sont faux ». Cet l’article, le plus téléchargé de la revue Plos Medecine, est considéré comme fondateur pour le domaine de la métascience, soit l’étude de la science.

John ioanndis article fausses études scientifiques

Le corps médecin

Et comme le rappelle Irène Grosjean, Hippocrate, le père de la médecine, invitait le médecin à aller à la cause des causes des causes.

Si la médecine officielle peut apporter un soulagement immédiat au patient, elle ne peut intégrer, contrôler, suppléer ou soumettre l’ensemble des interactions chimiques et énergétiques qui assurent la vie du corps-esprit.

Sa démarche se fonde donc sur des actions ANTI plutôt que sur des actions PRO. Plutôt que d’inciter le corps a favoriser une élimination, certes pas toujours agréable, la chimie va détruire le « poison » ou ce qui est considéré, souvent à tort, comme une cause. L’action des antibiotiques détruit sans discernement toutes les bactéries, là où le corps sait lui-même réguler les excès ou les manques pour rétablir un juste équilibre. Tout ce qui est naturellement présent dans le corps est légitime à un moment donné, dans une situation donnée. Il n’y a pas de hasard dans le monde équilibré du vivant.

Le Dr Miguel Barthéléry propose plutôt une action ortho-bactérienne pour remettre les choses à l’endroit, en éliminant le déséquilibre par ce qui est en trop – purges, jeûne, accompagnement d’élimination. Par exemple, les huiles essentielles vont permettre de soutenir le corps médecin pour un retour plus naturel à un équilibre durable et sans effet secondaire.

Ainsi, redevenir co-créateur de sa vie et non destructeur de vie passe par la compréhension que la nature est bien faite, qu’elle nous a tout donné pour être en bonne santé à condition d’en respecter le mode d’emploi. Ce qui n’est pas compatible avec la (sur)consommation de produits industriels…

Des conflits d’intérêts

Les industriels de la pharmacie sont omniprésents dans le cursus de formation des médecins et les accompagnent tout au long de leur carrière.

Est-il logique que la formation médicale fasse l’impasse sur la physique quantique, l’électromagnétisme, l’épigénétique ou occulte les travaux révolutionnaires de deux des plus grands savants français, le Pr Antoine Béchamp [9] et l’ingénieur Louis Claude Vincent [10]. Leurs travaux ont démontré que les microbes ne sont pas LA cause des maladies, ce qui rend caduque l’utilisation de tout arsenal chimique pour combattre un ennemi qui n’en est pas un… Vous dites ? Conflits d’intérêts ?

Par ailleurs les lobbies de l’industrie agroalimentaire imposent de fausses croyances et des normes qui font que des prescriptions médicales peuvent renforcer le problème au lieu de le résoudre. Ainsi un patient souffrant d’une fracture liée à une carence en calcium se verra prescrire une consommation de laitages animaux pour remédier à cete carence. Si le diagnostic est correct, les laitages animaux acidifient, déminéralisent et ainsi décalcifient ! [11]

L’illusion qui consiste à croire que la chimie et la technologie issues de cerveaux humains peuvent soumettre la nature et la suppléer dans ce qui est abusivement dénoncé comme des défaillances, ne repose que sur des fraudes scientifiques majeures.

Il est indécent de présenter des données biaisées pour discipliner le peuple.

– Martine Wonner, députée et médecin, à propos de la crise covid, Assemblée nationale, 1er octobre 2020

Quelle crédibilité au 21ème siècle ?

S’il est incontestable que les progrès de la médecine sont réellement utiles en chirurgie, urgence et diagnostic avec l’imagerie médicale, croire que l’espérance de vie a progressé du fait principal de la médecine constitue une fraude intellectuelle et scientifique typique. Cette fraude consiste à écarter de l’équation les principaux facteurs de ce progrès : l’accès à l’eau potable, à une nourriture plus riche et variée, à une meilleure hygiène et l’assainissement dans les villes.

Le constat est également sans appel pour la santé des jeunes générations, désormais plus malades que leurs parents aux mêmes âges et pour les seniors dont la qualité de vie se dégrade. Ces séniors prennent en moyenne 7 médicaments par jour.

S’il est vrai que de nombreux médecins[12] se sont élevés contre les mesures contreproductives du confinement et du port du masque – deux hérésies scientifiques que la Suède n’a pas commises[13], l’OMS et autres soi-disant experts scientifiques[14] ont imposé de telles mesures.
Pourtant l’épidémie Covid tue beaucoup moins que la plupart des autres maladies comme les maladies cardiovasculaires, le cancer, le tabac et même les soins médicaux, qui aux USA sont la 3ème cause de mortalité ! [15]

Pour les seuls effets secondaires des médicaments, le Dr Bruce Lipton énonce une fourchette de 100 000 à 300 000 décès annuels aux USA.[16]

La médecine officielle reconnait son ignorance et son impuissance sur environ 8 000 maladies idiopathiques – sans origine et sans traitement. Dès lors et compte-tenu de ses piètres résultats, de sa vision extrêmement limitée du fonctionnement du corps-esprit, ne doit-on pas douter de sa légitimité et de sa crédibilité à nous imposer des traitements et contraintes antiécologiques ? Au profit d’une technologie toujours plus intrusives [17] et délétères pour la santé ? Mais plus profitables pour certains…

Big Pharma : des labos tout-puissants

Une enquête Arte : « Plus riches et plus puissantes que jamais, les firmes pharmaceutiques orientent la recherche et le remboursement des soins. Enquête sur une industrie hors de contrôle, dont les intérêts ne coïncident pas toujours avec les impératifs de santé publique. »

Conflits d’intérêts, manque de transparence en particulier sur les effets secondaires, procès, nombreuses complications et décès liés aux effets secondaires, conséquences assumées par le contribuable, financement public pour la recherche et développement mais prix exorbitants, ententes marketing illicites, course aux profits avec la recherche du médicament Blockbuster, décryptage des méthodes de l’industrie pharmaceutique…

Ressources

[1] Sur les chiffres faussement alarmistes de mortalité, cf l’article sur les fraudes scientifiques dans le domaine médical.

[2] Le Pr Marc Henry, scientifique, « Homéopathie, médecine, science, ignorance »  https://www.aimsib.org/2020/01/26/homeopathie-medecine-science-et-ignorance-lavis-du-professeur-marc-henry/

[3] Cf les qualités d’un vrai scientifique dans l’article « Quelles réalités scientifiques dans le monde du vivant »

[3b] Interview du Pr Didier Raoult, infectiologue https://youtu.be/eivrHSomizg

[3c] Interview du Dr Astrid Stuckelberger, Dr en Santé des populations,  Master en santé mentale, 25 ans de recherche et enseignement en médecine, Expert international à l’ONU et à l’OMS,   https://youtu.be/mFNSYAUntsw

[4] Pr Marc Henry, Approche quantique de l’eau, https://youtu.be/iGXRWoldrwc
Pr Marc Henry, conférence « De l’information à l’exformation, une histoire de vide, d’eau ou d’ADN ? » https://youtu.be/OPgBVF1WoLY

[5] Dr Bruce Lipton, in « Biologie des croyances » éditions Ariane, p136

[5b] Cf Dr Miguel Barthéléry et Nelly Grosjean, « La cure Zen détox aromatic », Tome 1, 5 ml
Cf Irène Grosjean, « la Vie en abondance », Editions Biovie

[6] Cf Dr Bruce Lipton, in « Biologie des croyances » éditions Ariane,

[7] Le microbiome – l’ensemble des bactéries, virus, levures et protozoaires à l’intérieur et l’extérieur du corps – se compose de 10 fois plus de microbes que de cellules.
L’ organisme n’est pas stérile, retour sur un siècle d’erreurs scientifiques : https://www.aimsib.org/2019/03/10/et-si-notre-organisme-netait-pas-du-tout-sterile-un-siecle-derreurs-scientifiques/

[8] Pour un individu de 60 kg.

[9] Pr Antoine Béchamp, Dr en médecine et en chimie, agrégé de pharmacie. Ses 30 ans de recherche scientifique ont mis en évidence les microzymas, contredisant les fausses théories de Louis Pasteur et Robert Koch.

Cf Dr Eric Ancelet, « Pour en finir avec Pasteur – Un siècle de mystification scientifique », collection Résurgence, Testez éditions

[10] Pr André Fougerousse, synthèse des travaux de Louis-Claude Vincent, voir la figure 1 : http://doccdn.simplesite.com/d/f0/33/283445306932933616/6056ff46-9226-416d-b62c-c4b023928a09/Presentation-BEV-oct-2013.pdf

[11] Cf Thierry Souccar, in « Lait, mensonges et propagande », https://www.thierrysouccar.com/
Dr Miguel Barthéléry : « Dans un jus d’épinard, il y a 100 fois plus de calcium que dans du lait de vache. »

[12] 300 médecins et scientifiques s’élèvent contre les mesures restrictives disproportionnées du gouvernement https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/marseille/covid-tribune-pres-300-scientifiques-denoncent-mesures-gouvernementales-disproportionnees-1878840.html

Le Pr Toussaint et 200 autres médecins et scientifiques censurés dans leur demande de changement de stratégie sanitaire, https://covidinfos.net/covid19/censure-les-pr-toussaint-toubiana-et-200-autres-scientifiques-universitaires-et-professionnels-de-sante-censures-par-le-jdd-lisez-la-tribune-interdite/2368/

Le Dr Louis Fouché, Réanimateur à l’AP-HM Conception expose le réel des cas Covid et dénonce les inepties des technocrates payés par les labos pharmaceutiques.  Marseille, Présentation à l’IHU Méditerranée Infection Leur Devise : « Nous avons le droit d’être intelligents ! » https://youtu.be/e8MvH7oCzE0

La député médecin Martine Wonner dénonce la propagande et les erreurs des autorités sur le Covid
https://youtu.be/oMuRdxCSPCg
https://www.facebook.com/watch/?v=947992185609919

Ecœurée, une jeune femme médecin demande sa radiation de l’ordre des médecins : https://www.lequotidiendumedecin.fr/liberal/exercice/le-fichage-des-patients-covid-linjonction-de-trop-pour-une-generaliste-qui-choisit-la-radiation

[13] Sans conséquences négatives, prouvant par l’expérience ce que les vraies sciences expliquent : un masque ne peut arrêter un virus et confiner des gens bien portants, est un acte délétère pour la santé. L’humain n’est pas fait pour être enfermé. Ces deux hérésies scientifiques sont la base de la propagande liberticide.

[14] Les « experts » médecins du conseil dit « scientifique » sont payés par les industriels et en particulier par Gilead : http://jlduret.ecti73.over-blog.com/2020/07/france-soir-publie-la-liste-des-professeurs-payes-par-gilead.ils-sont-tous-contre-la-chloroquine-et-contre-le-professeur-raoult.html

[15] In L’enquête Campbell, aux éditions Les arènes :
page 41, Anderson RN. « Death ; leading causes for 2000. » National Vital Statistics Reports 50(16) 2002
page 42, Lazarou J, Pomerane B and Corey PN. « Incidence of adverse drug reactions in hospitalized patients. »

JAMA 279 (1998) : 1200-1205 : Dans la majorité des décès liés aux soins médicaux, en première position on retrouve les effets secondaires des médicaments. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9555760

[16] Dr Bruce Lipton, in « Biologie des croyances », aux Editions Arene

[17] Des puces pour tracer les individus http://www.wikistrike.com/2020/09/une-biopuce-implantable-financee-par-la-darpa-pour-detecter-le-covid-19-pourrait-etre-commercialisee-d-ici-2021.html

Enquête Arte, Big Pharma : des labos tout-puissants : https://www.arte.tv/fr/videos/085428-000-A/big-pharma-labos-tout-puissants/