Energie bonheur et santé

Santé, bonheur, énergie : quelle connexion ?

La santé est-elle indispensable pour être heureux, tonique et joyeux ?

A y réfléchir, on pourrait se dire que non. Certains sages et maîtres spirituels, à la fin de leur vie, ont montré que malgré la maladie, la lueur d’étincelle au fond de leurs yeux transpirait la sérénité, la béatitude qui garantit le bonheur face à l’instant présent, quel qu’il soit : un état profond et durable de quiétude.
Spontanément cependant, la réponse est affirmative : pour être heureux il faut être en bonne santé ! Plein d’énergie ! Les gens déprimés sont d’ailleurs souvent des gens qui manquent d’énergie et qui, par conséquence, sont malades.

Et si tout était relié, interdépendant ? Pas uniquement le corps et l’esprit, mais aussi les êtres vivants, la nature, la planète ? Et si la dualité ou les séparations que nous créons par convention, héritage et éducation n’étaient qu’illusions ?

Quelles seraient alors les connexions ? Et si les sciences de l’infiniment petit et de la biologie cellulaire nous apportaient les preuves d’une unité que prônent certaines philosophies depuis des millénaires ?

L’énergie : le chaînon maillant…

L’énergie est cette force subtile qui gouverne l’ensemble de notre être : spirituel, psychologique, vital ou émotionnel et physiologique. Cette énergie globale vibre selon différentes fréquences provoquant différents états.

Tout est énergie

La physique quantique nous apprend que tout est à la fois corpusculaire et vibratoire ou ondulatoire. Il n’y a pas de matière sans champ électromagnétique, dont la presque totalité est invisible à l’œil humain.

Ainsi en mécanique quantique, les particules élémentaires peuvent être assimilées à des ondes et inversement, les ondes à des particules :

  • le photon peut être considéré à la fois comme une onde et comme une particule – voir dualité onde-corpuscule ;
  • l’onde sonore peut être considérée comme une particule – voir phonon.

Pour rester humble, il est d’ailleurs intéressant de s’interroger sur un parallèle entre notre rapport connaissances versus réalité et l’infinie partie visible de l’immense spectre des ondes électromagnétiques – ondes radio, micro-ondes, infrarouge, lumière visible, rayonnement ultraviolet, rayons X et rayons gamma !

On distingue trois types d’ondes :

  • mécaniques – infrasons, sons, ultrasons ;
  • électromagnétiques ;
  • gravitationnelles.

Physiquement, une onde est un champ, c’est-à-dire une zone de l’espace dont les propriétés sont modifiées.

Les forces invisibles sont les instances dirigeantes de la particule donc de la matière.
– Albert Einstein

Selon l’illustration du Dr Luc Benichou, médecin spécialiste en luminothérapie, si l’on considère le spectre des ondes électromagnétiques sur une échelle de 30 millions de km, nous n’en voyons qu’une frange minuscule de 3 cm !

Les ondes électromagnétiques sont donc globalement invisibles pour l’œil humain et comme pour les ondes sonores, ce n’est pas parce que nous ne les visualisons pas en tant qu’humain qu’elles n’existent pas et que notre corps n’y réagit pas.

Peut-on comprendre la vie, la santé et le bonheur en faisant l’économie d’étudier au plus profond de notre être, les cellules, les molécules, les électrons, les photons ?

Assurément oui. Il « suffit » d’expérimenter dans son corps – sans passer par la case mental.  De nombreux sages ou êtres éveillés nous ont montré le chemin sans pour autant être de grands scientifiques dans tous les domaines de la vie cosmique, minérale, végétale ou animale.
Mais pour ceux qui se bercent d’illusion scientifique, le détour s’impose.

Les ondes au cœur de la cellule !

Le Professeur Marc Henry, Ingénieur chimiste, Docteur es Science, Directeur de recherche au CNRS et spécialiste de l’eau, explique qu’une cellule du corps humain est faite à :

  • 99,1% de molécules d’eau
  • 0,5 % de ions
  • 0,4 % de molécules organiques avec ADN, protéines

Par exemple [1] une cellule d’Escherichia coli contient :

  • plus de 22 milliards de molécules d’eau,
  • 121 millions d’ions,
  • 2 millions de protéines
  • et… 1 seul ADN !

A ce niveau de petitesse dans le corps, seule la physique quantique permet d’expliquer, entre autres par le caractère ondulatoire, la vie d’une cellule, qui doit la vie à l’eau et aux ions – Potassium, magnésium, sodium, chlorure, bicarbonate, fer, Calcium, Proton, divers.[2] Tous ces ions sont interdépendants.

Marc Henry conclut sur les incontournables courant électriques et champs électromagnétiques qui sont issus de cette masse d’eauenviron 70% du corps humainet du mouvement des ions dans ce milieu aqueux.

A noter que l’eau du corps humain n’est pas liquide. C’est un gel qui constitue le 4ème état, largement méconnu, de l’eau ! Son appellation en France est eau morphogénique car véritable chef d’orchestre, l’eau crée la forme !

Marc Henry déplore que cette vision scientifique moderne de la vie de la cellule tarde à s’imposer car l’électromagnétisme est au cœur de la cellule. Les études sur les ondes DAS du téléphone mobile sont réalisées avec de l’eau salée – qui n’a bien évidemment rien à voir avec le gel du milieu cellulaire – et ce pour n’y mesurer que les seuls effets thermiques induits. Il en résulte des mesures et des normes sanitaires totalement fantaisistes mais favorables aux industriels.

La mémoire de l’eau

Le Professeur Luc Montagnier, virologue et prix Nobel de médecine, a mis en évidence cette notion, toujours très controversée, de la mémoire de l’eau :

  • l’ADN des cellules émet des ondes basse fréquence
  • l’eau est structurée et porte cette information ondulatoire
  • la « lecture » de l’eau dans des conditions très spécifiques, par des enzymes qui savent reconnaître ces structures d’informations vibratoires permet de reproduire l’ADN d’une cellule qui n’était plus présente dans la solution aqueuse.

Toutes ces notions sur l’importance des champs et la « mémoire » vibratoires de l’eau dans le fonctionnement de la vie animale et végétale sont aujourd’hui très largement méconnues, ignorées voire même rejetées des autorités sanitaires et des industriels.
Ces découvertes scientifiques, comme toute découverte majeure, bousculent les idées reçues. La remise en cause d’un savoir acquis et surtout d’intérêts économiques très puissants sont autant d’obstacle au progrès.

N’oublions pas qu’il a fallu près de 200 ans de notre ère moderne pour valider la dangerosité de l’amiante, dangerosité qui était déjà connue de la Grèce et de la Rome antiques…

Électromagnétisme et physique quantique

Albert Einstein est parti des équations de Maxwelllois fondamentales de physique appliquées à l’électromagnétisme – pour établir la théorie de la relativité – en 1905. Ces équations de Maxwell possèdent 6 degrés de liberté – ou dimensions, soit 2 de plus que ceux que nous connaissons tous – l’espace et le temps.
La 5ème dimension – grand/petit – n’est mise en pratique que depuis 1984…
La 6ème dimension considère le réel  – ce qui est observable – du virtuel – ce qui est inobservable.

La relativité implique que ces 6 dimensions sont …reliées, indissociables : l’une ne peut exister sans les autres ! Cette notion est particulièrement fondamentale pour comprendre le concept d’unicité versus dualité.
Les différents mécanismes à l’œuvre dans la cellule – comme la production de photons dont l’énergie se mesure en électronvolt (eV), sa croissance ou sa façon de communiquer – ne peuvent s’expliquer, à ce jour, sans l’aide de la physique quantique.

Le Dr Bruce H. Lipton, scientifique réputé en biologie cellulaire et père de l’épigénétique, affirme que toutes les cellules sont génétiquement identiques mais leur destin est déterminé par l’environnement dans lequel elles vivent.

Ce n’est pas tant la chimie, que nos pensées notre conscience et nos émotions qui ont un pouvoir très puissant sur notre métabolisme.– Dr Bruce H. Lipton, biologie cellulaire et épigénétique

L’électromagnétisme dirige la cellule

Pour ce scientifique qui observe depuis 40 ans le fonctionnement des cellules, leur cerveau se trouve dans la paroi ou membrane et non dans le noyau et les gènes.  On retrouve le même schéma que pour l’embryon où le système nerveux provient de la peau.

Les gènes ne contrôlent pas la vie. Il n’y a que six maladies rares qui sont issues d’un seul gène. Pour toutes les autres, il y a activation de plusieurs gènes qui sont liés à l’environnement dans lequel baignent nos cellules et dont nous avons la totale responsabilité [3].

L’épigénétique est la science qui rend caduque la génétique.

Des antennes à la surface des cellules

A la surface de la membrane de la plupart de nos cellules, il y a de petites protéines qui servent de capteurs ou d’antennes.
L’environnement – le soleil, l’odeur d’une rose, etc. –  écrit comme sur un clavier d’ordinateur pour envoyer de l’information au noyau qui active les gènes selon le « programme » reçu.

La membrane envoie un signal au noyau et active les gènes selon 30 000 possibilités différentes ! Et dans un sens de création, de protection ou de destruction.

Chaque humain a un jeu d’antennes différent.

L’identité de la cellule et donc d’un être, ne vient pas des antennesqui sont juste des récepteursmais des ondes extérieures qui façonnent la cellule par le biais de ces antennes. Bruce Lipton utilise l’image d’une télévision, de son antenne et des programmes des différentes chaines.
Si l’antenne n’est pas le programme, ce dernier est composé des rayonnements des multiples facettes de notre environnement, naturel et artificiel : pensées, croyances, peurs, famille, amis, plantes, soleil, air, eau, aliments, médicaments, odeurs, sons, wifi, 2G-5G, ordinateur, TV, vêtements, bijoux, matériaux en bouche, lectures, etc.

La lumière agit sur la mitochondrie

Les effets de la luminothérapie sont connus depuis 1903 avec notamment le Docteur
Niels Ryberg Finsen qui a reçu un prix Nobel de médecine pour la Photothérapie et les guérisons obtenues par rayonnement de lumière rouge non chauffante.
Dans certaines plages de fréquences – Rouge et proche Infra Rouge – et selon certains dosages, cette lumière agit directement sur la mitochondrie de la celluleson poumonpour stimuler la chaîne respiratoire. Cette lumière permet notamment de traiter des affections de la peau, cicatriser les tissus, diminuer les douleurs, stimuler la réponse immunitaire, favoriser le sommeil ou encore lutter contre la dépression.

La génération du neuromédiateur mélatonine par l’épiphyse ou glande pinéale est également rythmée par la lumière, selon un certain dosage et une certaine intensité.

Il est important de noter que cette lumière pénètre les os du crâne et assez profondément les tissus. Des applications pour traiter les tumeurs sont actuellement en cours de développement depuis plusieurs dizaines d’années.

De même, les sons qui sont également des ondes vibratoires, agissent sur le métabolisme et peuvent être utilisés pour guérir ou détruire selon leur fréquence…

Les ondes pour conditionner le comportement

Le Dr Barrie Trower, physicien retraité et expert en physiologie humaine, a été formé aux technologies des micro-ondes par les services secrets britanniques pendant la guerre froide. Depuis cette période, il a mené des recherches et études sur ces micro-ondes qui sont devenues des armes militaires pour modifier le comportement des gens, les disperser lors d’attroupements, les rendre maladesdépression, troubles du sommeil, cancers, comportements agressifs, troubles neurologiqueset même les tuer.

Un enfant scolarisé qui utilise pendant seulement deux minutes son téléphone voit ses ondes cérébrales modifiées pendant 2 heures…

Nos corps ont de nombreuses fréquences, très variées. A la fin de mes études d’espion, ou d’agent, j’avais une liste d’environ 30 fréquences pulsées différentes pouvant provoquer 30-40 maladies, y compris la cécité ou une crise cardiaque. Aujourd’hui la liste en contient plus de 600.– Dr Barrie Trower, octobre 2012

Un environnement cellulaire à préserver

Irène Grosjean, naturopathe ayant plus de 50 ans de pratique, insiste sur l’impact direct du milieu cellulaire sur la vibration de la cellule : pour une bonne fréquence de la cellule, celle d’une vie permettant l’épanouissement spirituel, l’environnement doit être le plus pur et naturel possible.

Son collègue le Dr Miguel Barthéléry, médecin chercheur et naturopathe, me confiait que les purges sont nécessaires pour se protéger de la pollution électromagnétique. Elles le sont d’autant plus que notre mode de vie encrasse notre métabolisme – mauvaise alimentation, oxygénation déficiente, peu ou pas suffisamment d’exercices physiques, mauvaises élimination et régénération, stress généralisé.  Et plus notre corps-esprit est encrassé, moins notre capacité adaptative à maintenir l’homéostasie pourra résister aux agressions d’un environnement de moins en moins favorable, car de moins en moins en naturel. J’ai d’ailleurs pu le constater par expérimentation personnelle.

Le Dr Jean-Pierre Maschi, médecin généraliste a été le premier dans le monde en 1965 à évoquer la notion de pollution électromagnétique. Pour avoir soulagé de nombreux patients atteints de sclérose en plaques (SEP), il a été radié pendant 35 ans de l’ordre des médecins alors même que des centaines de patients le soutenaient et qu’aucune plainte n’avait été formulée contre ses pratiques médicales.
Il fut finalement réhabilité par François Mitterrand et Jacques Chirac et affirme sans détour que la médecine allopathique fait fausse route en cherchant un virus qu’elle ne trouvera jamais pour la SEP. La gaine de myéline fond en effet sous l’effet d’une surtension électrique dans l’axone due à du stress psychologique et/ou physiologique.

De l’importance de notre environnement extérieur

Si notre environnement cellulaire direct, à l’intérieur de notre corps est stratégique, la géobiologie et la baubiologie s’intéressent aux interférences, bénéfiques ou non, de l’environnement – naturel, habitat, infrastructures – qui provoque des ondes de forme avec lesquelles notre corps-esprit peut interagir.

Très controversées malgré les nombreuses études statistiques et les faits qui leur donnent raison, ces disciplines s’alarment des normes environnementales sanitaires extrêmement laxistes de la pollution électromagnétique, concernant les seuils acceptables pour l’humain .

Pollution et intolérances électromagnétiques

En fonction de notre personnalité, de l’état de notre corps et de notre esprit, nous sommes sensibles à notre environnement d’une manière différenciée car nous sommes tous uniques et possédons une signature vibratoire propre.

Le B.A.ba des ondes électromagnétiques sont les interférences. Lorsqu’il y a des interférences sur les mêmes harmoniques – multiple de la fréquenceentre une partie du corps et la source électromagnétique, la résonance induite va exciter les particules qui vont émettre des photons, créer de la chaleur et activer d’une certaine façon – propices à la vie ou non – les cellules par le biais de leurs antennes.

Les observations du sang de différents sujets exposés à des sources de type 4G et ordinateur, présentent notamment des phénomènes d’oxydation – création de radicaux libres qui accélère le vieillissement – et de regroupement des globules rouges jusqu’à en faire des rouleaux dans certains cas.

Les conséquences sont :

  • une moindre fluidité donc une moindre circulation du sang,
  • une moindre capacité à oxygéner
  • et une moindre capacité à éliminer.

Le sujet est que tout est source de rayonnement électromagnétique : solide, liquide, gaz, ondes sonores, vocales, etc. Rappelons-nous que la plage des fréquences du spectre électromagnétique est très large. Mais aussi faible soit-elle, une onde électromagnétique peut selon une harmonique, rentrer en résonance avec certaines parties de notre corps.

Le Pr Luc Montagnier insiste sur le fait que les ondes naturelles – terre, orage, éruption solaire – sont de basse fréquence, de l’ordre de 7 à 8 Hz. Dans le corps humain ces fréquences varient selon les organes et les phases d’activité/repos de l’ordre de 0.5 Hz à 5 Hz.

Les technologies modernes pulsent des hyperfréquences en Méga – million – et Giga – milliard – Hertz, incompatibles avec les fréquences naturelles selon la durée et l’intensité de l’exposition et l’état énergétique global du sujet exposé.

Luc Montagnier confirme que cette pollution électromagnétique peut provoquer à la longue, des dommages sur le cerveau, affaiblir le système immunitaire et induire des cancers.

Les conclusions du Professeur Dominique Belpomme cancérologue et spécialiste des maladies liées à la pollution électromagnétique, vont, après des études cliniques et quelques 15 000 patients traités, dans le même sens que celles de nombreux scientifiques et experts du sujet : les micro-ondes, i.e. les hyperfréquences des wifi, téléphonie mobile, courant porteur, compteur intelligent, sont potentiellement extrêmement dangereuses pour la santé.

En travaillant sur le champ (onde) on agit sur la cause. Avec le médicament on travaille sur l’effet.
– Pr Marc Henry

Détecter les intolérances

Le Dr Gérard Dieuzaide, chirurgien dentiste et posturologue, auteur de plusieurs ouvrages sur cette pollution électromagnétique, a mis en place un protocole de tests articulaires pour tester les intolérances électromagnétiques à tout type d’objets, matériaux, ondes et même pensées.

Le principe s’appuie sur l’impact des ondes sur le système neurovégétatif. Ce dernier fonctionne par impulsions électriques et contrôle toutes les fonctions inconscientes du corps comme la respiration, le cœur, la digestion ou le système tonique réflexe. Le système tonique réflexe gère les muscles antagonistes – ceux qui permettent à notre corps de tenir debout – par opposition aux muscles moteurs, dit agonistes. La posture est en permanence ajustée par des capteurs proprioceptifs en provenance des yeux, de la bouche et des pieds.

Lorsque le système neurovégétatif est parasité par des sources diverses et variées – wifi, implants dentaires, céramiques, vêtements synthétiques, etc. et que la capacité auto-adaptative du corps ne peut maintenir l’homéostasiedu fait du burn-out de nos différents systèmes épuisés à gérer le cocktail des différentes pollutionsle système tonique réflexe, moins bien « managé » se met en mode contraction/protection. Les muscles agonistes perdent en mobilité et force du fait de la contraction de leurs opposés antagonistes : certains mouvements articulaires s’en trouvent limités. Dès que la source perturbatrice est éloignée du sujet, la liberté du mouvement revient de façon instantanée. Une mise à la terre du sujet, lui faisant évacuer la surtension électrique, procure le même effet.

La dizaine de milliers de patients testés et le caractère reproductible de l’expérience, indépendante de l’observateur et du mental du sujet testé, en garantissent le bien fondé scientifique. Ayant suivi une formation, j’ai pu voir, comprendre, tester et pratiquer, notamment sur moi-même.

La contraction des muscles antagonistes liée à différents types de stress, a pour conséquence de rétrécir les canaux sanguins et de priver plus ou moins fortement en oxygène et en nutriments les différentes parties du corps, déclenchant par là même, les symptômes d’alerte du corps que l’on appelle « mal a dit », ce, lorsque la capacité auto-adaptative du sujet a atteint ses limites.
Les pathologies sont d’ordre psychologique, émotionnel, spirituel et physiologique car l’ensemble de ces plans sont interdépendants.
Tous dépendent d’une qualité énergétique liée à la vibration des cellules, elles-mêmes dépendantes de la qualité de leur environnement…

Je crois en une vie après la mort, tout simplement parce que l’énergie ne peut pas mourir ; elle circule, se transforme et ne s’arrête jamais.
– Albert EINSTEIN

La biodynamique corps-esprit

Le corps et l’esprit sont liés par ces différents plans énergétiques qui couvrent, selon des fréquences différentes les principaux plans humains : spirituel, psychologique, vital ou émotionnel et physiologique.

Les véritables sciences qui s’appuient sur l’infiniment petit et le fonctionnement des cellules avec les ondes, prouvent aujourd’hui le bien fondé des médecines et philosophies orientales basées sur le chi – ou QI – ou encore la kundalini.

L’acupuncture, l’homéopathie ou encore les fleurs de bach, sont des sciences médicales qui sont souvent efficaces là où la médecine chimique est inopérante.

Le Dr Bruce Lipton propose d’ailleurs une explication sur les notions d’incarnation et de réincarnation :  l’esprit qui est énergie, donc ondes, a besoin pour se nourrir, d’expériences physiques – comment savoir si j’aime le chocolat !? – et donc d’un corps. Les sensations, émotions, pensées sont des signaux électriques qui repartent vers les ondes de l’esprit comme un retour expérientiel.

Lorsque nous mourrons, le corps, alias le poste de Télévision dans son illustration, ne fonctionne plus mais le programme télévisuel continue. Lorsqu’un nouveau né se présente avec le même jeu d’antennes que le nôtre, alors la même émission – enrichie par les expériences passées – est à nouveau affichée sur le nouveau poste de télévision !

Avec E=mc2, Albert Einstein a posé le principe de l’équivalence de la masse et de l’énergie ! La matière et l’énergie sont équivalentes et peuvent donc se changer l’une en l’autre. La matière peut se transformer en énergie et inversement l’énergie peut se transformer en matière.

Etre vivant c’est cesser de mettre la vie à l’extérieur de nous.– Jean-Philippe Brébion, bioanalogie

La dualité pour comprendre, l’unicité pour être pleinement vivant !

Avec la physique quantique, le temps et l’espace n’existent pas l’un sans l’autre. Il n’y a qu’un mouvement permanent sans commencement ni fin.

Séparer l’esprit du corps n’est concevable que pour l’analyse des mécanismes qui peuvent alors se comprendre selon les 6 dimensions de l’univers.

Jean-Philippe Brébion rappelle ainsi qu’un élément est la totalité. « Nous ne sommes pas une partie de l’univers. Nous sommes un univers unique ! »

La Vie à l’extérieur de nous n’est donc pas plus importante que la vie à l’intérieur de nous.

Le philosophe Baruch Spinoza, dès le 18ème siècle, affirmait que le corps et l’esprit ne forment qu’un, confirmant ainsi les enseignements des Upanishad ou ceux des Bouddhistes.
La dualité est la mère de tous nos maux.
Comprendre que tout est relié par l’énergie et que nous sommes une entité globale indépendante du temps et de l’espace est ce qui permet aux sages orientaux d’être davantage sereins, joyeux et respectueux d’eux-mêmes, de l’autre et de la nature.

L’esprit a pouvoir sur le corps et vice versa !

Pour comprendre la définition de certains physiciens « l’énergie est le mouvement de la non-existence« , il faut percevoir le subtil, l’invisible à l’œuvre dans le vivant et appréhender le tout comme étant supérieur à la somme des parties. La non-existence peut ici faire référence au caractère du photon, dont la masse est nulle et la trajectoire, « insaisissable » !

Les pensées, émotions, ressentis, sentiments, sont donc des énergies qui conditionnent les cellules de notre corps et par le biais ces expériences matérielles, incarnées, renvoient des ondes à notre esprit.

Comme le soulignaient les maîtres spirituels Swami Prajnanapad, scientifique de formation et Jiddu Krishnamurti : tout est nourriture pour le corps-esprit.

Et Spinoza d’insister sur la joie comme énergie créatrice et sur la tristesse comme énergie destructrice.

L’esprit est composé :

  • du conscient, par le néocortex qui avec les pensées est rarement au repos mais qui permet d’être créatif ;
  • du subconscient/inconscient qui enregistre notre comportement, nos habitudes et nous fait fonctionner en mode pilotage automatique, notamment pour toutes les fonctions végétatives comme la respiration, digestion, etc.

Notre vie moderne, selon le Dr Bruce Lipton, est conditionnée à 95% par notre subconscient et à seulement 5% par notre conscient. Notre esprit est trop occupé à gérer, à penser et est accaparé par des activités pas forcément stratégiques pour notre bonheur et notre santé.

Ce sont les habitudes qui façonnent notre quotidien, via notre subconscient qui est plus réactif et puissant que le conscient.

Comment dès lors reprogrammer son subconscient ? Bruce Lipton détaille trois voies d’apprentissage :

  • l’hypnosele stade de l’enfant les 6 premières années de sa vie où son cerveau est en ondes alpha ;
  • la répétition de pratiquesil faut 20 jours minimum pour ancrer une nouvelle habitude ;
  • le super-apprentissage avec les psychologies énergétiques qui permettent en quelques minutes de reprogrammer une croyance du subconscient. Parmi elles, la Thought Field Therapy (TFT), l’Emotional Freedom Technique (EFT), La Provocative Energy Techniques (PET).
    Formé à l’EFT et ayant découvert la PET, j’ai pu mesurer sur moi-même et sur d’autres, la grande efficacité de ces techniques. Elles fonctionnent d’autant mieux que le corps est le moins encrassé possible au niveau du foie, de la lymphe et du sang.

Si les ondes sont les véritables animateurs de notre être, nous avons toutes les clés pour apporter les bonnes énergies à l’ensemble de notre être, par des pratiques qui se fondent sur une bonne hygiène mentalepensées, croyances, habitudes formatrices – et corporelleexercices physiques, oxygénation, alimentation, élimination, régénération.

Oser savoir pour oser comprendre, oser comprendre pour oser agir.
– Baruch Spinoza

Conclusion & synthèse

  • La physique ou mécanique quantique est indispensable pour comprendre et expliquer les mécanismes du vivant, le fonctionnement d’une cellule, du corps et de l’esprit.
  • Tout est d’ordre à la fois ondulatoire et matériel ou corpusculaire.
  • Les ondes électromagnétiques déterminent, plus que les gênes, la vie et le destin de la cellule qui possède des antennes/récepteurs. Nous sommes donc responsables de notre santé.
  • L’eau porte l’information vibratoire. Sous forme de gel dans le corps humain, elle a un potentiel électrique et génère des champs électromagnétiques.
  • Le devenir créateur ou destructeur de la cellule est lié à son environnement direct, intracellulaire, d’où l’importance d’une bonne hygiène pour que la lymphe et le sang soient propices à la vie cellulaire.
  • Sous certaines conditions, les ondes lumineuses du rouge et proche infra rouge permettent de guérir certaines pathologies en agissant notamment sur la mitochondrie de la cellule.
  • A contrario, il est aujourd’hui prouvé scientifiquement que la pollution électromagnétique agit directement sur les cellules avec des conséquences néfastes, notamment sur la capacité sanguine et le système neuro-végétatif.
  • Les hyperfréquences ou micro-ondes sont utilisées comme arme militaire depuis les années 50 et la guerre froide. Les faits sont niés par les gouvernements qui incitent à n’étudier que les effets thermiques des rayonnements  électromagnétiques.
  • Il est possible de détecter des intolérances électromagnétiques de différentes natures et d’y remédier.
  • Le corps et l’esprit forment un tout, interagissent et s’influencent mutuellement par l’énergie et les ondes électromagnétiques.
  • 95% de nos comportements sont inconscients. 5% sont conscients. Mais tous nos comportements, pensées, émotions et actions déterminent notre état de santé en impactant l’environnement électromagnétique de nos cellules.
  • Les industriels, les autorités sanitaires et une grande partie du corps médical ignorent les sciences modernes du vivant et s’appuient toujours sur les croyances scientifiques du 19ème siècle avec pour conséquences des normes sanitaires et environnementales laxistes et fantaisistes.
(Res)sources

[1] Voir la conference Pr Marc Henry : Que peut apporter la physique quantique à la biologie ?

[2] Source : Alberts B, Johnson A, Lewis J, et al., « Molecular Biology of the Cell », 4th Ed., New York : Garland Science ; (2002)

[3] Entretien avec le Dr Bruce Lipton, père de l’épigénétique

Chaine YouTube du Pr Marc Henry ; https://www.youtube.com/channel/UCStD2iSB84WfsdZcMz1EOiw

Approche quantique de l’eau, Pr Marc Henry : https://www.youtube.com/watch?v=iGXRWoldrwc
Pr Marc Henry, l’eau information et mémoire : https://www.youtube.com/watch?v=nJf0blEKMmw
Documentaire de Jean-Yves Billien : Dr Luc Benichou, Quand la lumière soigne
Documentaire de Jean-Yves Billien : Antonin Poncik, une perception Dermo-Optique
Documentaire de Jean-Yves Billien : Pr Luc Montangier, Fréquence électromagnétique de l’ADN, vers une révolution de la médecine
Documentaire de Jean-Yves Billien : la nouvelle biologie cellulaire par le Dr Bruce Lipton 
Documentaire de Jean-Yves Billien : les sacrifiés des ondes 

Entretien avec le Dr Jean-Pierre Maschi, pollution électromagnétique et sclérose en plaque

Article : Rien n’est solide tout est énergie
Entretien avec le Dr Gérard Dieuzaide : Libérez-vous de ces matières parasites
Film Ouvrez les yeux, du Dr Gérard Dieuzaide : https://www.youtube.com/watch?v=ZSGvzO-_Zm4
Site du Dr Gérard Dieuzaide : https://www.dieuzaide-electrosensibilite.com/fr/
Entretien Sébastien Lorca (comment se nourrir d’énergie via la glande pinéale) : pratique du sungazing ou observation solaire
Onde wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Onde
Interactions entre les champs magnétiques terrestres et humains : http://www.chercheursdeverites.com/interactions-champs-magnetiques-terre-humains/
Les humains ressentent également le champ magnétique terrestre : https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/corps-humain-etre-humain-aussi-ressentirait-champ-magnetique-terrestre-63335/

Pr Luc Montagnier, action des ondes électromagnétiques sur l’ADN des virus et des bactéries :
https://www.robindestoits.org/VIDEO-le-Pr-Luc-Montagnier-explique-l-action-des-champs-electromagnetiques-sur-l-ADN-des-virus-et-bacteries-tel-le-Lyme_a1498.html

Toute matière crée de la lumière : les photons https://www.youtube.com/watch?v=o6OTAr1D-2E

Mécanique quantique : https://www.youtube.com/watch?v=Rj3jTw2DxXQ
Corine Sombrun, chamanisme et neuroscience – Nice Future 5 : https://www.youtube.com/watch?v=8UUtan9aLTY

Les 4 interactions fondamentales qui gouvernent l’univers : https://www.futura-sciences.com/sciences/dossiers/espace-10-questions-essentielles-univers-1905/page/4/