Symptômes et remèdes de santé contre l'électromagnétisme

Électromagnétisme & santé : symptômes, diagnostic & remèdes

Dans mon précédent article pollution électromagnétique et santé, nous avons abordé les principes de base pour comprendre cette pollution :

Pourtant, certains vivent mieux malgré une même exposition à ces sources de pollution. Pourquoi ? Est-il possible de minimiser les impacts de toutes ces pollutions électromagnétiques ?

Les symptômes de l’électrosensibilité

Dans sa formation « Le Corps ne ment pas », le Dr Gérard Dieuzaide précise une liste des symptômes liés aux intolérances électromagnétiques – IEM. Cette liste est liée à ses 15 années de pratique dans ce domaine sur près de 10 000 patients :

  • Problème de peau, eczéma, allergies cutanées
  • Mauvais sommeil
  • Fatigabilité, irritabilité, somnolence
  • Hyperactivité, insomnie chronique
  • Sensation de soulagement lorsque l’on s’assoit
  • Sensation d’ébriété, perte d’équilibre
  • Palpitations, modification de la fréquence cardiaque, hypo- et hypertension,
  • Perturbations de l’électroencéphalogramme
  • Vision trouble, plus généralement problèmes de vision
  • Douleur rétro-oculaire
  • Tremblements des paupières
  • Vibration dans les mains, fourmillements
  • Jambes sans repos, impatience
  • Maux de tête, migraine, céphalées
  • Vertiges, étourdissements
  • Nausées
  • Difficultés de concentration, diminution de la mémoire et de l’attention,
  • Troubles neurologiques et cognitifs,
  • Agressivité, troubles du comportement, autisme infantile
  • Acouphène
  • Blocage du cou et du haut des bras, cervicalgie
  • Sensation d’une camisole de tension, sentiment d’oppression
  • Tendinite
  • Douleurs aux genoux
  • Lumbago
  • Maladie de Raynaud – extrémités froides, orteils, doigts, nez, frilosité
  • Problèmes digestifs
  • Rapports sexuels douloureux

Fibromyalgie

Comme pour la sclérose en plaque, la médecine allopathique ne propose pas de traitement ad hoc pour cette maladie très invalidante. La fibromyalgie a été classée au début des années 80 maladie psychiatrique. Souvent lorsque la médecine ne sait expliquer une maladie, elle en attribue les causes à des mécanismes psychosomatiques ou génétiques. Depuis, si la maladie est désormais mieux reconnue, les traitements médicaux officiels restent inexistants. Pourtant, l’expérience du Dr Gérard Dieuzaide montre que les patients atteints souffrent tous d’électrosensibilité. Une électrosensibilité souvent liée aux dents, aux amalgames au mercure, aux couronnes mais aussi parfois à des implants mammaires.

Vidéo du site du Dr Gérard Dieuzaide

Ces symptômes sont communs à différentes pathologies :

  • Intolérances électromagnétiques – électrosensibilité ;
  • Intolérances chimiques – par exemple alimentaire, chimio-sensibilité
  • Occlusion dentaire non « parfaite » ;
  • Intolérance à des matériaux en bouche – amalgame dentaire au mercure, composite, céramique, zirconium, etc.

Nos corps ont de nombreuses fréquences, très variées. A la fin de mes études d’espion, ou d’agent, j’avais une liste d’environ 30 fréquences pulsées différentes pouvant provoquer 30-40 maladies, y compris la cécité ou une crise cardiaque. Aujourd’hui la liste en contient plus de 600.
– Dr Barrie Trower, octobre 2012[1]

Les principales sources de pollution électromagnétique

La nature est par essence électromagnétique. Tous les êtres vivants sont régis par des champs et baignés dans des champs électromagnétiques naturels et de plus en plus, non naturels.

Une source de rayonnement est donc qualifiée de pollution pour une personne qui y est intolérante. Si nous sommes tous impactés par ces champs électromagnétiques, les réactions de notre corps-esprit seront plus ou moins adaptées selon notre vitalité. Cette énergie à gérer ces ondes dépend en effet de  multiples facteurs : notre constitution, nos modes de vie, notre alimentation, notre façon de respirer, d’éliminer, de faire du sport, de se reposer, de se distraire, d’être joyeux, amoureux, triste, de voir la vie en rose, gris ou noir…

Tous ces paramètres, multiples et variés, reposent tous en priorité sur des ondes électromagnétiques. La chimie est secondaire. Mais cette réalité reste difficilement perceptible pour ceux qui ne croient que ce qu’ils voient et qui ont étudié le monde du visible toute leur vie… Or le domaine du visible pour l’œil humain est infime. Et l’invisible n’est pas vide. Même le vide n’est pas vide.

Illustration des champs électromagnétiques invisibles

Vidéo Magnétic Moovie

La sagesse est de comprendre que l’invisible préside le visible. C’est la compréhension de cette loi universelle qui conduit au respect de la nature, à la vraie écologie, à la paix de l’esprit et à l’Amour de tout ce qui nous entoure.

C’est ainsi que le Dr Gérard Dieuzaide m’a fait découvrir que nous pouvions être intolérants à tout type de matériaux, même non métalliques : lunettes, bijoux, étiquettes synthétiques de vêtement, etc.
Des matériaux auxquels on ne prête pas spontanément un rayonnement. Est-il électromagnétique ? Si le Dr Dieuzaide l’affirme en toute logique, d’autres sont sceptiques. Peut-on le qualifier d’électromagnétique si l’on ne peut le mesurer avec les détecteurs classiques utilisés pour les appareils électriques ? Les radiations extrêmement basse fréquence de ces matériaux sont bien évidemment très faibles par rapport à un rayonnement basse et haute fréquences des téléphones mobiles, compteurs communicants ou encore modem Wifi.

Est-ce finalement important de qualifier ce rayonnement vibratoire dès lors que l’on sait diagnostiquer l’intolérance avec certitude ?

A noter que plus l’objet est proche de nous, plus son action a un impact puissant dans un sens favorable à la vie – par exemple  les granules en homéopathie, ou défavorable.

C’est pourquoi les matériaux en bouche peuvent avoir une double action :

  • L’une via le rayonnement du matériau ;
  • L’autre par un défaut d’occlusion qui va impacter le système tonique réflexe et créé une chaîne de tensions dans tout le corps, elle-même source de dysfonctionnements. Les capteurs proprioceptifs au niveau de la bouche assurent une communication avec le système tonique réflexe pour maintenir la stature. Il suffit de quelques microns au niveau d’un contact entre deux dents pour créer un déséquilibre. Un très léger polissage peut suffire à corriger. Par ailleurs, l’occlusion dentaire fait le lien entre les méridiens concepteur et gouverneur en médecine chinoise. L’absence ou les mauvais contacts dentaires perturbent cette communication énergétique. L’usure d’une dent naturelle et celle d’un matériau composite étant différente, des déséquilibres peuvent se créer dans le temps.

 

Source d’impact vibratoire
En soi
  • Joie, amour, confiance, peur, angoisse, déprime, tristesse, stress, colère, etc.
  • Alimentation[2]
  • Implants dentaires ou autres – « plombage » au mercure, titane, zircone, céramique, prothèse mammaire, etc.
Relationnel
  • Amour et image de soi-même
  • Comportement social avec la famille, les amis, collègues, médias, etc.
Sur soi
  • Lunettes
  • Vêtements et étiquettes synthétiques
  • Bijoux
  • Teinture des cheveux, etc.
A la maison
  • Téléphone mobile, Téléphone DECT, wifi, bluetooth, Ordinateur, TV, Ecran LCD
  • Radiateur électrique
  • Plaque à induction
  • Lampe LED et basse consommation
  • Linky, compteur-communicant
  • Interphone sans fil, babyphone, etc.
A l’extérieur
  • Antenne relais 2G-5G
  • Lignes basse, moyenne et haute tension
  • Transformateur

Quelles mesures pour objectiver les radiations ?

Les mesures sanitaires définies par l’OMS selon les directives des industriels sont bien évidemment laxistes et ont vu leur seuil abaissé par certains experts indépendants, sans conflit d’intérêt autre que celui de préserver la santé.

On peut donc distinguer les valeurs en baubiologie[3][4] selon différents rapports. Sans rentrer dans le détail de ces valeurs [5], j’ai effectué des séries de mesures dans un environnement d’habitat familial et à l’extérieur, en particulier dans les transports en commun mais aussi en voiture.

L’appareil de mesure esi 24 distingue simplement 3 grandes catégories :

  • Champ magnétique
  • Champ électrique
  • Hyperfréquence

Les lieux publics confinésmétro, train, TGV, quai de gare – sont désormais de puissants espaces d’exposition aux hyperfréquences de la téléphonie mobile, voire même aux basses fréquences des mobiles de vos voisins immédiats.

Mesures de pollution électromagnétique
Mesures réalisées avec l’appareil esi 24[6]

En circulant en voiture, j’ai pu constater des pics d’exposition maximum aux hyperfréquences à chaque  passage devant des antennes relais de téléphonie mobile. Pour les lignes à haute tension, il s’agit d’un pic maximum d’exposition au champ électrique.
A l’intérieur d’une voiture moderne, lorsque le moteur est allumé, le pic d’exposition se fait aux places avant avec une exposition maximum au champ magnétique. Dès que le moteur se coupe avec le stop and start, la pollution disparaît. A noter que l’écran LED de l’ordinateur de bord expose également à un au champ magnétique maximum dans un rayon de quelques dizaines de centimètres, même lorsque le moteur est coupé.

En synthèse, toutes les nouvelles technologies procurent leur lot de champs électromagnétiques qui induisent des courants électromagnétiques dans le corps apportant leur lot de multiples dysfonctionnements métaboliques.

LieuPollution
Train, TGV, métro, quai, gare
  • Pic de pollution quasi permanent aux hyperfréquences
  • Pic de pollution permanent aux champs électriques et magnétiques à proximité d’un écran publicitaire LCD
Voiture
  • Pic permanent dans une voiture moderne au champ magnétique avec le radar anti-collusion
  • Pic ponctuel au passage de :
    • ligne Haute Tension (champ électrique)
    • Antenne relais (hyperfréquences)

La liberté commence là où l’ignorance finit.
– Victor Hugo

Comment diagnostiquer les intolérances électromagnétiques ?

Le Dr Gérard Dieuzaide a mis en place un protocole simple[7], mais strict, pour détecter tout type d’intolérance sur la base de mouvements articulaires qui permettent de tester les réactions instantanées du système tonique réflexe. Le système tonique réflexe gère les muscles antagonistes. Il est le premier perturbé par les ondes électromagnétiques. Sa gestion est elle-même électromagnétique : les nombreux capteurs proprioceptifs notamment au niveau des pieds, de la bouche et des yeux envoient en permanence des signaux pour un ajustement perpétuel de la posture en phase de veille.

Ces muscles assurent la cohésion de notre stature par rapport aux muscles agonistes qui assurent la motricité et le mouvement. Pour tendre un muscle agoniste – biceps par exemple– et produire de la force, il est nécessaire de détendre le muscle antagoniste opposé – triceps dans notre exemple.

S’il persiste des tensions dans le muscle agoniste du fait d’une perturbation électromagnétique, le muscle agoniste perd en motricité et en force. Le mouvement n’est plus fluide et est bloqué dans son amplitude.

Ainsi, l’expérimentation reproductible peut montrer ou non une intolérance faible à forte sur tout type de matériaux et même de pensées, émotions ou sentiments !

Le corps ne ment pas et aucun effet nocebo ou placebo ne peut jouer puisque le système tonique réflexe ne passe pas par la case « mental ». Impossible de tricher. Lorsque des mouvements sont bloqués, le patient peut évidemment forcer pour étendre l’amplitude du mouvement. Mais il force et le sent. L’observateur peut le voir. L’expérimentation présente aussi l’avantage d’être indépendante de l’observateur.

Illustration des tests par le Dr Gérard Dieuzaide en consultation

Vidéodu site du Dr Gérard Dieuzaide

Quelles solutions pour se protéger ?

Tout un chacun a une sensibilité personnelle aux ondes électromagnétiques. Et ce en fonction de son état de santé, notamment psychologique, spirituel et bien évidemment physiologique. Aujourd’hui la médecine ne s’intéresse qu’à l’aspect chimique et non électromagnétique du corps. Quant au psychologique, il n’intervient que pour servir d’excuse à une maladie que l’on ne sait expliquer chimiquement – comme pour la fibromyalgie par exemple. Cette médecine officielle chimique, ignorant tout des mécanismes électromagnétiques qui président à la vie cellulaire. Elle reste focalisée sur les théories microbiennes de l’imposteur Louis Pasteur[8]. De ce fait, il existe aujourd’hui 8 000 maladies idiopathiques ou orphelines dans le monde. La médecine officielle n’identifie ni cause, ni traitement.

L’épigénétique, vulgarisée entre autres par le Dr Bruce Lipton, nous apprend que la vie de nos cellules est conditionnée par leur environnement électromagnétique, et en particulier de notre état d’esprit ! Si ce facteur s’avère certainement le plus influent, il peut être submergé par un « flot cocktail cumulatif » de pollutions mentionnées ci-dessus.

Formé à la méthode du Dr Gérard Dieuzaide, j’ai pu expérimenter que l’alimentation a un impact direct sur ces intolérances. Et cela s’explique très bien.

Tout être vivant qui absorbe un aliment va le transformer pour en conserver des parties comme nourriture et en rejeter d’autres comme déchets. Plus l’alimentation est de qualité, moins il y a de déchets. Ces déchets sont éliminés par les émonctoiresfoie, reins, intestins, pancréas, poumon, peau – et véhiculés par l’éboueur principal qu’est la lymphe et dans une moindre mesure par le sang.

Dans notre monde industriel, de nombreux déchets ne sont pas facilement éliminables – aluminium, produits chimiques divers – par notre corps. Le manque de vitalité ajoute aux difficultés d’élimination. La pollution peut également être aggravée par l’hyperperméabilité des barrières intestinales et hémato-encéphalique.

Une nourriture de qualité évitera donc d’absorber des déchets inutiles, de faire fonctionner inutilement ses émonctoires – et ainsi de perdre de l’énergie et d’encrasser ces émonctoires.

Par ailleurs, notre civilisation a oublié l’importance des purges et mises au repos de notre corps-esprit.

Voici donc un tableau de synthèse des différents remèdes-solutions pour mieux tolérer les expositions CEM. Ceci ne peut en aucun cas constituer une prescription à caractère médical mais bien des recommandations de bon sens et d’hygiène de vie qui doivent s’adapter en fonction de ses besoins et aspirations.

Remèdes envisageables
Alimentation
  • Préférer le cru au cuit pour préserver la qualité des nutriments et surtout des micro-nutriments – vitamines, oligo-éléments et minéraux ;
  • Manger de préférence, des fruits à la croque – ou en smoothie pour les plus fragiles des intestins – en dehors de tout autre aliment et des légumesen jus pour faciliter la digestion et l’apport en micro-nutriments ;
  • Réduire progressivement jusqu’à arrêt total les céréales sous toutes leur forme à l’exception des graines germées – les céréales bloquent la lymphe et entravent l’élimination des déchets, de même pour les féculents ;
  • Éviter toute nourriture industrielle ;
  • Manger bio et plus que bio de préférence – meilleure efficience énergétique des aliments, en mangeant moins on digère moins, on fatigue moins et on a plus d’énergie et moins de déchets à éliminer ;
  • Réduire les protéines animales sources de pollution – vaccins, etc. – , à très faible rendement énergétique et sources de néguentropie plus que les végétaux, beaucoup moins « informés »[9] ;
  • Boire de l’eau de qualité, i.e. la moins chargée en résidus à sec et une eau vivante – eau filtrée, osmosée, dynamisée – car :
    • L’eau est un chélateur qui va permettre d’éliminer les déchets – eau filtrée, osmosée, dynamisée ;
    • Une eau minérale chargée va créer davantage de champs électromagnétiques
    • L’eau crée la forme sur la base d’informations portées par ces résidus : il en résulte une néguentropie avec la création de bactéries et virus ;
    • L’eau distillée est trop acide, contient des vapeurs de mercure et très mauvaise pour la santé ;
    • Le ph de l’eau légèrement inférieur à 7
    • La résistivité de l’eau de 20 à 30 kΩ
  • Prendre des compléments alimentaires naturels comme l’huile de lin, de l’eau de mer ou plasma marin – Quinton ;
Hygiène physique
  • Se mettre à la terre tous les jours pour se décharger de l’électricité emmagasinée, en se lavant régulièrement les mains, en prenant une douche avant le coucher, en marchant pieds nus sur l’herbe ou un sol isolant ;
  • Eviter les expositions CEM en éloignant toute source de pollution
  • Porter des vêtements spéciaux  de protection
  • Eviter les vêtements synthétiques, privilégier coton et lin ;
  • Pratiquer le jeûne régulièrement[10]
  • Faire des purges[11]
  • Prendre de l’argile verte si besoin pour favoriser son intestin et l’élimination de toute infection ou des métaux lourds[11a] ;
  • Fuir les vaccins, inutiles et qui apportent notamment l’aluminium dont la bio-persistance dans le corps est établie[12] ;
  • Fuir les solutions chimiques et préférer les solutions naturelles ;
  • Faire de l’exercice physique pour oxygéner et éliminer
  • Régénérer par du sommeil et de la détente
Hygiène mentale
  • S’installer dans la joie plutôt que dans la peur, le stress ou l’angoisse
  • Traiter les émotions et traumatismes pour fluidifier la circulation énergétique
  • Favoriser la souplesse mentale plus que tout forme d’intégrisme ou de discipline trop contraignante
  • Agir sans attendre de résultat, se focaliser sur l’instant présent, le cheminement et une discipline progressive dans l’effort
Habitat
  • Mettre tous les appareils électriques auto-protégés à la terre box internet, ordinateur, radiateur électrique, etc.[13]
  • Eviter les radio-réveils sur secteur à la table de chevet
  • S’assurer que les lampes sont bien branchées – la phase doit être coupée par l’interrupteur ;
  • Couper systématiquement le WiFi – au moins la nuit pour ceux qui ne peuvent utiliser un câble Ethernet ;
  • Poser un filtre anti-CPL après le compteur pour les maisons équipés d’un Linky ;
  • Adapter son tableau électrique pour installer des programmateurs de nuit pour systématiquement couper les circuits électriques – avec mise à la terre – ou  installer des IAC – Interrupteur Automatique de Champ – dans les zones à risques comme les chambres à coucher ;
  • Pour toute maison neuve ou évolution de construction, utiliser des câbles électriques blindés
  • Des peintures anti-ondes, des films pour les vitres permettraient de se protéger des ondes extérieures.[14]

Ressources :

[1] Interview courte du Dr Barrie Trower, Physicien expert en radiation micro-ondes, https://youtu.be/xXsrwBRygYU

Interview longue :

[2] Aliments et radiations, https://exoportail.com/nos-aliments-contiennent-la-vie-sous-forme-dondes-vibratoires/

[3] https://baubiologie.fr/25-lignes-directrices-de-la-Baubiologie.html

[4] https://baubiologie.fr/IMG/pdf/valeurs_sbm-2015_fr.pdf

[5] Le rapport biointiative : http://www.champs-electro-magnetiques.com/images_doc/bioinitiative.pdf

[6] Notice de l’appareil esi 24 de mesure de pollution électromagnétique. Cf les échelles.

[7] Gérard Dieuzaide, Testing Thérapie – Votre corps ne ment jamais, Editions Dangles (2019)

[8] Toutes les inventions que l’on lui prête, Louis Pasteur les a volées à d’autres chercheurs. Par ailleurs, ses théories n’ont jamais été démontrées scientifiquement, mais le contraire a été démontré. La fortune de l’industrie pharma-chimique permet de maintenir la mystification.

[9]L’information, l’eau et l’électromagnétisme

  • Claude Shannon in La théorie mathématique de l’information – Editions Cassini
  • Jean-Philippe Carrere et Pierre Dufraisse, Ondes et santé – L’électricité du corps – https://youtu.be/5MrOUmPyPaQ
  • Pr Marc Henry, conférence « De l’information à l’exformation, une histoire de vide, d’eau ou d’ADN ? » https://youtu.be/OPgBVF1WoLY

[10] Thierry Casasnovas et Pierrre Dufraisse, jeûne intermittent : https://youtu.be/TyNHK8-H8tI

[11] Dr Miguel Barthéléry et Irène Grosjean, naturopathes, les différentes purges : https://youtu.be/10LwbhNg_WE

[11a] Dr Jade Allegre, l’homme et l’argile,  http://jade-allegre.com/argiles/

[12] L’aluminium dans les vaccins : https://youtu.be/tGdkUB8HTM8

[13] Voir les boutiques en ligne pour les câbles de mise à la terre :

[14]
https://www.wedemain.fr/5-solutions-pour-proteger-votre-maison-des-ondes-electromagnetiques_a3443.html


Dr Jean-Claude Albaret – Halte aux effets des ondes électromagnétiques, Dauphin Editions

Rapport de l’OMS sur l’hypersensibilité https://www.who.int/peh-emf/publications/facts/fs296/fr/