Prisonnier de la pensée unique imposée par un mur numérique

Collabo ou complotiste ? What else ?

Mise en garde

Voilà un article délicat. Dans ce contexte de division et d’opposition des populations, il n’est pas simple de rester factuel, bienveillant et pourtant d’appeler un chat un chat. Compte-tenu de l’évolution de la situation liberticide, je ne peux néanmoins me résoudre à cette passivité complice qui consisterait en un silence approbateur face aux mensonges de la propagande scientiste.

Dans les pays qui n’ont pas mis en œuvre de pass sanitaire, reste-t-il des survivants ? 😊

Et si nous commencions avec un peu d’humour pour souligner le grotesque des décisions politiques ?

Les parcours de golf sont désormais interdits sans le pass sanitaire au prétexte que… ?? Surtout si vous êtes seul, la circulation des virus sur un Golf est… ?? Sérieux ?! En de telles circonstances, n’est-il pas légitime de s’interroger sur la volonté réelle de dirigeants qui restreignent progressivement nos libertés ?

Stratégie de mesures liberticides

Si la crise m’a ouvert les yeux, il semble qu’une grande partie d’entre nous soit encore sous l’emprise de cette hypnose de la propagande sanitaire, prétexte à bien des abus.

Comment peut-on en arriver à de telles extrémités ? A ces mesures liberticides dignes d’une dictature[1] tant elles sont des caricatures totalement injustifiables ?[2]

L’histoire le prouve : aucune dictature ne peut s’instaurer sans la collaboration d’une minorité d’individus qui va cautionner la politique liberticide, directement ou indirectement, consciemment ou inconsciemment[3]. Ces individus deviennent les relais et les chevilles ouvrières des rouages de la peur[4], de la désinformation[5], des contrôles de la bonne application des mesures liberticides et de la répression associée.
La caution se veut directe par l’action participative aux mesures de contrôle et répression. Elle l’est également avec le plébiscite illogique de mesures injustifiées. La caution se fait indirectement par le consentement implicite et la soumission silencieuse aux injonctions politiques.

Consciemment ou non, celui qui par son attitude cautionne ou plébiscite les mesures liberticides et délétères pour la santé, collabore à la mise en œuvre de la dictature.

La tyrannie ne peut s’introduire, ni se maintenir, qu’en semant parmi les citoyens la division, mère de la faiblesse.
— Aristote, philosophe et polymathe grec, 384 – 322 av. J.C

Ignorance, incompétence, arrogance

Parmi les « qualités » du collabo, trois sont particulièrement frappantes dans cette crise qui agite la planète. L’ignorance, l’incompétence et l’arrogance sont devenues les critères d’une science de ceux qui n’ont qu’un seul gourou : le plateau télévisé où s’agitent des scientistes aux conflits d’intérêts notoires avec les pouvoirs politique, industriel et financier.

Le collabo s’avoue même, non sans insolence, être totalement ignorant et incompétent sur ces sujets de santé. Mais selon lui, seuls les gens interviewés dans les médias mainstream sont dignes de confiance. Après tout, ces soi-disant experts ne sont-ils pas avérés incapables de gérer une maladie infectieuse au 21ème siècle ?[6]
Comment peut-on encore faire confiance à une industrie chimique qui impose ses règles de santé au détriment de la nature ? [7]

Dans ce concert de fraudes scientifiques, le collabo refuse de s’interroger sur le fait que la médecine n’est pas une science. Le collabo refuse toute réflexion[8] et préfère la propagande du « prêt-à-penser » que les médias mainstream répètent inlassablement en boucle. Le mensonge répété devient une croyance qui s’assimile à une vérité mais qui n’est en réalité qu’un préjugé.

Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé.
– Albert Einstein, physicien, 1879 – 1955

Peur, lâcheté, égoïsme

Au delà de la paresse intellectuelle qui rend le collabo imperméable à la réflexion, la peur s’appuie sur l’ignorance pour être le principal carburant de la soumission. Et cette peur va conduire à toutes les lâchetés pour se conforter dans ses décisions de se soumettre au pouvoir. Ainsi le collabo va tenter de se rassurer et justifier sa soumission en répétant comme un perroquet les mensonges scientistes. Il avoue également sans peine, son égoïsme : sa soumission est dictée par la peur de perdre un certain confort, ses habitudes et ses loisirs.

Parmi les collabos activistes, notamment chez les soi-disant scientifiques invités pour assurer la propagande, certains trouvent une raison d’exister. De flatter leur égo[9].

Pour le pervers narcissique, un mensonge réussi compte comme une vérité
– Paul-Claude Racamier, psychiatre et psychanalyste français, 1924 – 1996

Des circonstances atténuantes

En dehors de ceux qui se prostituent pour conserver leurs privilèges – politiques, journalistes et médecins, la plupart des collabos sont donc ignorants, inconscients, voire même insouciants, et dans tous les cas incompétents sur les sujets de santé. Il n’y a pas lieu de condamner cette crédulité face à la propagande « pravda ». Cette désinformation massive est relativement récente. Néanmoins, il est bon de rappeler la responsabilité de tout un chacun :  les dictateurs accèdent au pouvoir grâce à leurs supporters mais surtout grâce à la majorité passive et silencieuse.

Dictature & médecine

Que chacun d’entre nous ait librement, entre guillemets, envie de se comporter en esclave.

Détruire les opposants

Ignorant, incompétent et profondément irréfléchi, le covidiste collabo ne peut soutenir aucun débat scientifique. Sa seule échappatoire reste la médisance et la calomnie pour détruire le porteur d’arguments contraires avec ce qualificatif « complotiste« , qui en l’occurrence, n’a aucun sens. Il y a complot dès lors où il y a dissimulation de l’objectif avoué.  Comme pour les armes de destruction massive qui ont justifié la guerre en Irak, pendant plus de 8 ans. Cette fake news des autorités américaines a permis de mettre la main sur le pétrole irakien en faisant un million de morts. Si la fake news officielle a été reconnue, aucune excuse n’a été formulée. Aucun scandale n’a jamais inquiété les auteurs de cette escroquerie planétaire.[10]

En politique, ce qui est cru devient plus important que ce qui est vrai.
— Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, homme d’État français, 1754 – 1838

Pouvoir des fake news officielles

L’autre grande fake news du nouvel ordre mondial[11] est le dogme CO2-climat qui a conduit à cette décision politique d’interdire les moteurs à explosion au profit du tout électrique. Un non sens écologique qui favorise la destruction de l’industrie automobile occidentale au profit de l’industrie chinoise émergente[12]. Ce dogme a également permis de créer de nouvelles taxes et d’éviter toutes gènes aux vrais pollueurs : les industriels de la pêche, de l’élevage, de l’agriculture, de l’agro-chimie, etc. Les sujets de pollutions et dérèglement climatique ne sont donc en rien résolus – et à minima abordés avec les vrais paramètres.  Mais les politiques ont créé de nouvelles contraintes pour les citoyens et pour les plus inconscients d’entre eux, ils se sont ainsi donné bonne conscience.

Face au succès de la crédulité, les mauvaises langues évoquent qu’un vaccin trimestriel anti-réchauffement climatique serait à l’étude. Mais les possesseurs de véhicule électrique en seraient dispensés ! 😊😂

Une dictature clairement énoncée

L’humanité subit des restrictions liberticides sur fond de scientisme, transhumanisme et eugénisme. Dès lors, n’est-ce pas un devoir de se questionner sur ce qui permet les fondations de cette dictature ? (Voir l’article Transhumanisme ou asservissement du vivant)

Grand apôtre du transhumanisme eugéniste, Bill Gates[13] annonce clairement que pour retrouver notre vie d’avant, la normalité selon lui : « Finalement nous administrerons le vaccin à 7 milliards de personnes », ce qui veut dire que chaque humain devra avoir une identité numérique.[14]

Klaus Schwab[15], fondateur et président du forum économique de Davos, affirme et écrit que l’objectif est de fusionner l’identité physique, physiologique et numérique de tout individu. Ainsi, grâce aux bornes 5G, qui identifient en trois dimensions (x,y,z), la surveillance et le contrôle de tout individu se fera H24 partout sur la planète. Les bornes 5G pourront collecter et adresser des informations à tous les individus porteurs de leur « puce » électronique, identité numérique justifiée par le passeport vaccinal[16].

Pour instaurer une dictature, rien de mieux que de créer le chaos économique, social, sanitaire et politique. Si le passeport vaccinal voté par l’union européenne le 12 septembre 2019[17] conduit directement à l’identité numérique, l’effondrement économique par la fermeture des commerces et le siphonage de l’épargne française via son transfert aux industriels de la pharmacie en est un autre moyen[18].

La différence entre une démocratie et une dictature, c’est qu’en démocratie tu votes avant d’obéir aux ordres, dans une dictature, tu ne perds pas ton temps à voter.
— Charles Bukowski, romancier et poète d’origine allemande, 1920 – 1994

Quel mobile pour les complotistes ?

Dans cette folie collabo-covidiste, il est aisé d’énumérer les causes et ambitions : ignorance, peur, incompétence, manigance, corruption, prostitution intellectuelle, conflits d’intérêts, identité numérique, destruction de l’économie, restriction des libertés, arrogance de l’égo et jouissance de sa présence médiatique, domination et pouvoir, etc.

Mais quels sont donc le ou les mobiles des mal-nommés « complotistes » qui défendent le respect de la nature, la liberté de se protéger et de se soigner naturellement ou non ? Quels sont donc leurs conflits d’intérêts ? Comment peut-on reprocher à des gens qui ne sont pas tombés malade, ou qui savent se guérir, de ne pas se soumettre à des injonctions inutiles ? Injonctions de ceux qui se font l’apologie de l’incompétence dans leur impuissance suspecte à ne pas guérir une maladie, somme toute banale même si nouvelle. Évidente même pour ceux qui ont compris le fonctionnement du corps-esprit.

Délire et bêtise

Dans sa cécité mentale, le collabo-covidiste accorde une confiance aveugle à une industrie transhumaniste-eugéniste qui affirme vouloir supprimer la mort et s’avère incapable de guérir une pathologie infectieuse, B.A.ba de la médecine ! Surtout lorsque 80% des patients guérissent spontanément… N’est-ce pas stupide ?

Si les raisons de tels comportements sont diverses et variées, elles n’en restent pas moins propices à l’établissement d’une dictature capitaliste selon le modèle chinois. Ces comportements sont en ce sens, criminels.

Lorsque se présentent de tels enjeux pour le bien-être de l’humanité, sa liberté et sa santé, tant psychologique, émotionnelle que physiologique, les ignorants sont-ils légitimes à colporter les mensonges des intérêts politiques, industriels et financiers ? A qui profite le crime ?

Si en mathématiques on peut faire une controverse, où les preuves sont incorruptibles, où il n’y a pas de conflit d’intérêts ni d’enjeu politique, imaginez ce que l’on peut faire en médecine.
– Dr Idriss Aberkane, neuroscience, développement durable, géopolitique [19]

Dégâts de la dictature

Pires que ceux de la maladie, qui touche essentiellement les immuno-déprimés, les conséquences de la dictature techno-sanitaire a des impacts sur la majorité des individus sains ou en relative bonne santé.

A contrario, les thérapies expérimentales ont tué des gens jeunes qui n’avaient aucune chance de faire des complications graves de la maladie[20].

Certains personnels soignants, désemparés, ont perdu leur emploi pour ne pas avoir fait allégeance à une décision présidentielle. Une décision politique dénuée de tout argument et preuve scientifiques[21] en dehors d’affirmations scientistes d’industriels déjà condamnés par le passé pour corruption, dissimulation d’information ou publicité mensongère. D’autres, en situation de précarité financière, ont du se soumettre à la volonté d’une autorité contestée car très contestable[22].

De nombreuses TPE et PME sont en faillite ou en difficulté, faisant ainsi le jeu des GAFAM et grands groupes.

La destruction du lien social et de l’économie favorise également le terreau de la dictature.

La tolérance atteindra un tel niveau que les personnes intelligentes seront interdites de toute réflexion pour ne pas offenser les imbéciles
– Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski, écrivain russe, 1821 – 1881

Humain avant tout…

S’il ne s’agit pas de diviser mais bien d’éveiller et de provoquer un électrochoc chez tous les endormis, rappelons que même les capos collabos dans les camps restaient des prisonniers, certes mieux traités.

Rappelons aussi que nous sommes tous humains, « imparfaits » et pourtant fruits d’une nature irrésistiblement belle lorsque l’on sait la respecter et s’harmoniser avec elle.

Je ne blâme personne pour ces attitudes perverses et délirantes. Il n’y a ni à juger, ni à condamner, ni même à pardonner dans cette triste dérive mortifère de l’humanité. Je constate et tente maladroitement d’éveiller. J’ai aussi commis des erreurs dans la vie. L’important est d’en prendre conscience sans jugement. Pour comprendre et agir chaque jour avec plus de justesse, de respect de soi, de l’autre, de la nature.

Aussi je remercie cette crise de la formidable opportunité d’éveil qu’elle procure. Les psychopathes, escrocs en tout genre et autres pervers narcissiques avancent désormais à visage découvert, pour les plus lucides d’entre nous. La compassion est de mise envers tout un chacun. L’amour est une attitude d’ouverture qui guérit toutes les blessures. Cela peut prendre un peu de temps mais le voyage n’est-il pas plus important que la destination ?

Lorsque l’esclave meurt, le maitre disparait.
– Georg Wilhelm Friedrich Hegel, philosophe allemand, 1770 – 1831

Des mensonges grotesques

L’apologie du mensonge tient du grotesque dans cette affaire qui constitue un tournent historique de l’histoire de l’humanité moderne. Ainsi, de nombreux retardataires ont finalement pris conscience de l’ampleur de la manipulation grâce à cette situation délirante.

Les nombreuses fraudes scientifiques dans le domaine du vivant n’ont pas suffit à masquer l’éclatante vérité : la violence de la délinquance de cette pseudo-science politico-médiatico-industrielle ne peut travestir indéfiniment la réalité[23].

Jean-Dominique Michel, anthropologue de la Santé, rappelle les fraudes et mensonges qui tournent au délire.

Incohérences & manigances

Objectif : identité numérique.

Finalement nous administrerons le vaccin à 7 milliards de personnes ! Ce qui veut dire en clair que chaque humain devra recevoir une identité numérique.

Illustration de la dictature

Un collectif de soignants à Bayonne

Les câlins sont dangereux, las baisers peuvent être mortels, les rapports sexuels interdits […] si vous n’avez pas reçu votre 25ème dose…

Je ne suis pas né avec une soif de liberté. Je suis né libre.
– Nelson Mandela, Homme d’Etat Sud Africain, 1918 – 2013

La plus grande diversion de la crise globale actuelle

Les multinationales ont pris le pouvoir…

Références & Ressources

[1] La dictature

[2] Dr Peter McCullough, devant le sénat exprime ses doutes de médecin-chercheur sur les affirmations non scientifiques de la propagande politico-industrielle https://odysee.com/@LaV%C3%A9rit%C3%A9VousAffranchira:2/Le-Dr.-Peter-McCullough-devant-la-commission-senatoriale-du-Texas:d
[3] La soumission à l’autorité

[4] La peur

[5] Désinformation et propagande : propriétés des industriels, les médias sont désormais aux ordres. Les journalistes sont condamnés à la prostitution intellectuelle : faire du copier-coller.

[6] Dr Peter McCullough : « il n’y a pas un seul médecin dans les médias qui a traité un patient COVID ». NDLR, aux USA.
https://odysee.com/@BobTremblay:6/4704:5

[7] Cf Dr Peter Gotzsche, médecin et chercheur danois,  in « Remèdes mortels et crime organisé – Comment l’industrie pharmaceutique a corrompu les services de santé », ed. Poche
Les médicaments d’ordonnance sont la troisième cause de mortalité après les maladies cardiaques et les cancers. Dans cet ouvrage révolutionnaire, Peter C. Gotzsche lève le voile sur les comportements frauduleux de l’industrie pharmaceutique. L’auteur établit des rapprochements convaincants entre l’industrie pharmaceutique et l’industrie du tabac. Il révèle l’extraordinaire vérité derrière les efforts déployés pour semer la confusion et détourner l’attention du public et des politiciens.

Ce livre a remporté le premier prix dans la catégorie « Basis of Medicine » en 2014. Il a également reçu un prix de la Société internationale de psychologie éthique et psychiatrie.

https://www.decitre.fr/livres/remedes-mortels-et-crime-organise-9782763745060.html

[8] Détruire tout esprit critique, par la peur, pour un seul objectif : rendre la situation insupportable ! Pour lui rendre la « liberté » par l’obligation vaccinale et son corolaire, l’identité numérique. François Assélineau.
https://cdn.lbryplayer.xyz/api/v4/streams/free/coronavirus-COVID19-Masquesobligatoires-reconfinements-vaccinobligatoire/45a1662d584a69285b0467d25f378ba454d567ca/3daebf

[9] La psychologue Marie-Estelle Dupont évoque les dégâts psychologiques des mesures sanitaires. Elle rappelle cette perversion de l’égo de ceux qui se gargarisent de passer à la TV pour prêcher la propagande.
https://odysee.com/@neonews_fr:5/Marie-Estelle-Dupont—%E2%80%9CUn-vaccin-ce-n%E2%80%99est-pas-fait-pour-avoir-le-droit-d%E2%80%99aller-au-parc-Ast%C3%A9rix-!’-ux4aBwc2V30:3

[10] A propos de complotisme https://etre-vivant.fr/transhumanisme-asservissement-vivant-solution-pollution-humanite/#_edn2

[11] La propagande se fait également par la censure de tous les propos contraires aux dogmes. Ainsi, Google annonce clairement dans son règlement modifié en 2021 censurer les propos contraire au dogme, baptisé consensus scientifique. Cf l’email message de censure.

[12] La disruption technologique favorise le nouvel entrant qui a par ailleurs un quasi-monopole des ressources pour fabriquer des batteries.

[13] Qui est Bill Gates ?

[14] L’identité numérique par un code barre à pointes quantiques https://odysee.com/@YellowFlagsInfos:e/Vaccinslegrandreveil:2

[15] Klaus Schwab est le père spirituel de notre actuel président, Philippe de Villiers interviewé pour son livre Le jour d’après, https://odysee.com/@BaslesMasques:9/Philippe-de-Villiers-_-_La-France-peut-mourir-!_:2

[16] Les pièges de l’identité numérique, par Philippe Guillemant, physicien chercheur, https://cdn.lbryplayer.xyz/api/v4/streams/free/2021.09.27—Philippe-Guillemant—Les-Pi%C3%A8ges-de-l’identit%C3%A9-num%C3%A9rique/ba28a10fc90723ecaa5bb99ce68ad3629be58d23/0e1074

[17] Un pass sanitaire discriminatoire, prélude à l’identité numérique et la surveillance de masse https://cdn.lbryplayer.xyz/api/v4/streams/free/COVID-ILS-SAVAIENT-et-avaient-tout-PR%C3%A9VU/59f1186896dbf5df2e753726983158263d8a617a/cd16a9

[18] Lobby, corruption et siphonage de l’épargne des Français grâce à la crise sanitaire https://odysee.com/@lavoixdupeuple:a/Fran%C3%A7ois-Asselineau-20-milliards-d-euros-pour-les-vaccins-contre-le-coronavirus-et-la-COVID:b

[19] Dr Idriss Aberkane, le pouvoir médiatique est stratégique, mensonges, discriminations, harcèlement, falsification de données, contrôle de l’information et des publications scientifiques https://odysee.com/@francesoir:2/aberkane:d

[20] Des effets indésirables

[21]

[22] La tyrannie est telle qu’elle est même baptisée ainsi par le président camerounais qui appelle à la destitution de la plus haute « autorité » française, renversant https://rumble.com/vn87iz-le-prsident-camerounais-banda-kani-appelle-renverser-le-tyran-macron-.html

Des méthodes sectaires pour cliver la population en deux groupes, Dr Frédéric Badel, médecin-psychiatre, https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/12/20/covid-19-un-virus-et-des-hommes-petit-essai-de-psychopathologie-apocalypti.html

[23] Pr Didier Raoult, les comploteurs et l’information, […], vaccinés ou non, les profils des décédés sont les mêmes https://youtu.be/YAMRSq2R2kY