corps humain et eau cristalline

Eau, lumière, électromagnétisme, fondements du vivant !

Le corps-esprit est électromagnétique

En cette période de grande propagande et de mystification scientifique, il est essentiel de comprendre que le corps-esprit humain est électromagnétique dans son fonctionnement primaire, basique.

Il est effectivement impossible de comprendre la maladie et la contagion sans connaitre le fondement même de la matière, grâce à la physique quantique et à l’électromagnétisme, entre autres.

Ces sujets sont d’ailleurs inconnus de la plupart des médecins. Ce qui devrait les amener à plus d’humilité. N’est-ce pas surprenant – voire suspect – que d’affirmer qu’il n’existe aucun traitement curatif à une maladie infectieuse[1] au 21ème siècle ?

Depuis 2010 des découvertes scientifiques majeures ont confirmé le rôle de l’eau et de la lumière dans le fonctionnement des êtres vivants, animaux ou végétaux. Ces découvertes scientifiques ont permis d’illustrer et de comprendre ce que la physique quantique et l’épigénétique ont révélé ces 50 dernières années.

La matière et la chimie ne sont que secondaires, là où l’électromagnétisme, les ondes vibratoires, l’énergie, l’eau, l’information et le vide quantique sont prépondérants.

99% de molécules d’eau

Les médecins ont retenu que le corps humain est constitué de 70% d’eau chez un adulte. Ce qui correspond à la masse atomique. Avec la vieillesse, ce pourcentage peut tomber à 45%.

Mais c’est le nombre de molécules et non leur masse négligeable qui est important. Ce sont en effet les déplacements des électrons et l’espacement des atomes d’hydrogènes qui créent la vie. Ces mouvements entretiennent donc la santé.

Le corps humain est donc principalement constitué d’eau :

  • Une cellule contient 22 milliards de molécules d’eau
  • Le corps contient 100 000 milliards de cellules.

Récemment, les scientifiques ont prouvé que l’eau a quatre états et non trois : gazeux, liquide, solide et quantique ou morphogénique[2. Cette eau morphogénique présente à la fois les caractéristiques du solide et du liquide.

Eau quantique, cristalline, interfaciale

L’eau quantique ou morphogénique est aussi appelée eau cohérente, ordonnée, cristalline ou eau interfaciale. Elle est invisible et change de forme en permanence. Selon les sciences modernes, l’eau quantique sert en effet d’interface entre l’énergie et la matière.[3]

Ses cristaux agissent comme des semi-conducteurs sensibles aux champs électromagnétiques.

Environnement électromagnétique et cellule

Les expériences scientifiques du Dr Bruce Lipton, un des pionniers de l’épigénétique, ont prouvé qu’une même cellule souche donnait soit du tissu, de l’os ou du muscle en fonction de l’environnement électromagnétique auquel elle était soumise.[4]

Il affirme ainsi que nos croyances, nos pensées, nos sentiments et nos émotions – toutes sous formes d’ondes électromagnétiques – ont plus d’impact que les signaux chimiques qui nous traversent.

L’observation de l’eau quantique montre que celle-ci est “liée” ou “libre”. Sa structure est variable, plus ou moins cohérente en fonction de nos états d’être. Ainsi, la haine, la colère, la peur font perdre à l’eau sa cohérence qui lui confère sa capacité à “télécharger” les informations nécessaires à notre santé.

Je crois que ma vie en physique se divise en trois grandes parties (…) J’ai d’abord cru que tout était fait de particules (…) Dans ma seconde période que tout était fait de champs (…) Dans cette troisième, mon impression est que tout est fait d’information.

– John Wheeler, Physicien, Père des Trous noirs, 1911 – 2008.

Homme sur fond de vortex, eau vecteur d'information
Les vortex d'eau et les photons comme vecteurs d'échanges d'informations

La lumière informe, l’eau mémorise

L’eau et le photon ont une structure tétraédrique. Le photon va “activer” ou informer l’eau. Le photon transmet une fréquence, de l’énergie. L’électron fait alors un saut quantique et réémet un photon infrarouge.

Le Pr Marc Henry illustre le codage de l’information par l’activation d’un domaine de cohérence de l’eau – soit 10 millions de molécules d’eau – dont la fréquence est de 4 Ghz.
Passant d’un état activé (1) à un état désactivé (0) le domaine de cohérence de l’eau encode l’information[5].

Les travaux du Pr Martin Chapelin ont permis la mise en évidence du rôle des liaisons hydrogènes sur la santé[6]. Plus les atomes d’hydrogène sont espacés, plus les vortex d’électrons sont importants et peuvent ainsi absorber les photons de lumière.

Vortex d'eau autour d'une cellule
Vortex autour d'une cellule

Image extraite de la vidéo de deux chercheurs de l’université de Stanford. Ils ont mis en évidence une nouvelle méthode de communication entre cellules.

Une fréquence spécifique par organe

Le Dr Bruce Lipton relate que l’évolution de l’espèce s’est faite par coopération des cellules. Les cellules se sont associées pour se spécialiser sur une fonction, constituant ainsi un organe.

L’eau de chaque organe vibre à une fréquence différente. Ainsi lorsque la fréquence varie, l’organe perd la mémoire de sa fonction, dysfonctionne et c’est la maladie.

La vie c’est de l’eau dansant au rythme des solides.

– Albert Szent-Györgyi, scientifique hongrois, Prix Nobel de Médecine, 1893 – 1986.

Information, énergie, matière

La science moderne est désormais orientée sur l’information. La médecine industrielle chimique en est restée aux seules particules de matière. Or l’information gouverne la matière. La matière ne peut exister sans énergie et sans information. Et l’énergie est de l’information en mouvement. Mais il peut y avoir de l’information et de l’énergie sans matière visible : les ondes de téléphonie mobile par exemple. Les nouvelles sciences prouvent que l’invisible n’est pas vide. Que le vide n’existe pas. L’erreur de la médecine chimique est de considérer que ce qui ne se voit pas, n’existe pas.[7]

L’échange d’information

La vie passe donc par la lumière – les photons – et l’eau qui la reçoit grâce aux vortex d’électrons. Chaque humain émet des ondes lumineuses, notamment dans le spectre de l’infrarouge. Nous pouvons donc échanger de l’information via ces photons d’un corps à un autre, sans aucun contact physique. La joie, le rire, la tristesse, la peur sont contagieuses par des informations qui circulent sans contact physique.

Nous sommes entourés de champs vibratoires, naturels ou non. Ces champs nous informent et nous conditionnent directement par les informations transmises à nos organes et à nos cerveaux.

Gregg Braden révèle que la physique moderne a prouvé l’existence d’un champ d’information quantique[8]. Cette découverte est si récente que ce champ n’est pas encore nommé. Plusieurs types d’expériences ont prouvé au-delà de tout doute possible que ce qui est uni ou a été uni le reste, indépendamment de l’espace et du temps.
Ainsi des cellules extraites de la bouche et mises à distance – jusqu’à 550 km – de leur propriétaire, étaient instantanément soumises aux mêmes signaux électriques. Face à des émotions, le sujet et ses cellules buccales distantes avaient instantanément des réactions électriques identiques, ce, quelle que soit la distance !  [9] Ainsi la circulation d’information est instantanée et plus rapide que la vitesse de la lumière !

A suivre

Un grand merci à Stéphane Drouet et Stéphanie Laville[10] pour leurs passionnants cours sur ces sujets.

Synthèse

  • Le corps est constitué majoritairement d’au (99% de nos molécules).
  • L’eau est dite interfaciale car elle assure la communication entre la matière et le vide quantique.
  • L’eau est informée par les photons  (ondes électromagnétiques).
  • L’eau de chaque organe vibre à une fréquence spécifique.
  • C’est cette fréquence spécifique qui confère le bon fonctionnement de l’organe.
  • Plus l’eau est cristalline, ordonnée, structurée, plus les atomes hydrogènes sont espacées et les vortex des électrons importants, plus l’eau capte de lumière et favorise le fonctionnement optimum de chaque organe.
  • L’eau est parasitée par les métaux lourds et autres électrolytes qui interfèrent avec l’environnement électromagnétique naturel et non naturel.
  • Les sentiments et émotions négatives déstructurent l’eau quantique, constituent des murs d’eau où les atomes d’hydrogènes deviennent trop serrés pour que les vortex des électrons soient efficients pour capter les photons.
  • A contrario, les sentiments et émotions positives dilatent les molécules d’eau et augmentent la capacité à absorber les photons.
  • L’espace est source de santé : plus il y a de volume dans les molécules d’eau, plus l’eau absorbe de la lumière.

Le pouvoir infini de l’eau quantique

Un atelier qui synthétise les pouvoirs de l’eau quantique selon les dernières découvertes scientifiques du 21ème siècle.

La composition chimique de l’eau importe bien moins que sa structure.

– Dr Rustum Ray, Pr des sciences de la matière et de médecine, Université d’Etat de l’Arizona.

Le pouvoir secret de l’eau

La structure de l’eau change sous l’influence de son environnement. Les émotions humaines constituent les plus impactantes des influences.

Références & Ressources

[1] Maladie sans gravité significative puisque 80% des patients guérissent spontanément, 90 à 95% des porteurs du virus sont asymptomatiques, en 2020 vs 2019 une sous-mortalité est constatée en France chez les moins de 65 ans, avec 95% de comorbidités le nombre officiel de décès doit être revu à la baisse, diminuant ainsi des taux de létalité et de mortalité déjà faibles. Cf les fraudes scientifiques de la crise sanitaire.

Dr Astrid Stuckelberger, Dr Laurent Toubiana, Pr John Ioannidis, pas de surmortalité globale significative, https://odysee.com/@FlowerPower:b/Dr-Astrid-Stu%CC%88ckelberger–recherches-et-solutions-pour-une-vraie-libert%C3%A9-vaccinale_Trim:8?

Sud Radio, des chercheurs affiliés à l’Inserm, l’IRSAN, le CNRS, l’INSEE et l’AP-HP – Laurent Toubiana, Laurent Mucchieli, Pierre Chaillot et Jacques Bouaud, “L’impact de la maladie est très faible sur la mortalité” https://www.sudradio.fr/societe/exclusif-laurent-toubiana-publie-une-etude-edifiante-sur-la-surmortalite-relativement-faible-en-2020/

Etude sur le faible impact de la soi-disant épidémie en France

[2] Cf la conférence du Pr Marc Henry et du Pr Gerald Pollack sur les 4 états de l’eau https://youtu.be/VZzwgHz2mqQ

[3] L’eau interfaciale https://youtu.be/pUTBNCrj8TY

[4] Dr Bruce Lipton in “Biologie des croyances”, éd. Ariane

[5] Cf Pr Marc Henry

[6] Pr Martin Chaplin Qu’est-ce que l’eau liquide ?

[7] Eau et son, conférence du Pr Marc Henry

[8] Gregg Braden in “La divine matrice”, p.92, ed. Poche
Illustration vidéo par Damien Maya de la divine matrice https://youtu.be/b5iKNSoXSfM

[9] Ibid., p. 97-9
(Julie Motz, “Everyone an energy Healer : The Treat V Conference”, Santa Fe, NM, Adcances : The Journal of Mind-Body Health, vol. 9 [1993])

[10]  Stéphane Drouet, in

  • “Eau et la Conscience quantique – L’état de l’eau qui libère la conscience”, éd. Dangles
  • “L’intelligence autonome du corps – Votre corps est votre principal cerveau”, éd. Dangles
  • ” L’intelligence quantique du coeur – Un potentiel illimité à notre portée”, éd. Dangles
  • ” La révolution quantique de la pensée – Libérez le génie qui est en vous”, éd. Dangles

Conférence de Jacques Colin sur l’eau et la bioélectronique de Vincent, faire évoluer les faux schémas de certaines “sciences”, l’eau réunit toutes les sciences  https://youtu.be/NkCziuSmijM
Pour en savoir plus sur la réalité et l’univers : https://quantumgravityresearch.org/portfolio/what-is-reality-movie/

Crédits photos :
– eau par InspiredImages, pixabay
– femme par JerzyGorecki, pixabay