Qu’importe les chemins, enchante ton destin

La vie m’a aidé à grandir en me fournissant grand nombre d’obstacles sur un parcours, qu’a posteriori, je bénis…

Finalement peu importe les chemins,
L’essentiel est d’enchanter son destin,
En desserrant régulièrement les freins…

Car par nature, je fais de la résistance,
Incompatible avec la bienveillance,
Je suis rarement pleine conscience…

Pourtant quand je ressens cette béatitude,
Je savoure intensément cette attitude
Ou tout n’est que gratitude…

Par une meilleure compréhension,
Je sais ajuster ma vision,
Pour que mon être soit compassion.

Alors laisse toi être au quotidien,
Toi-« m’aime », lumière du divin,
Pour rayonner serein vers ton prochain.

– Thierry Alingrin